Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!

    Les étudiants du Cégep Saint-Laurent choisissent de poursuivre la grève

    11 août 2012 16h39 | La Presse canadienne | Éducation
    Une première association étudiante collégiale décide de poursuivre la grève, malgré la campagne électorale.

    L'Association étudiante du Cégep Saint-Laurent (AECSL), affiliée à la Coalition large de l'association pour une solidarité syndicale étudiante (CLASSE), continuera sa croisade contre la hausse des frais de scolarité malgré la loi 12 (projet de loi 78), et la reprise théorique des cours vendredi prochain à condition toutefois qu'au moins 20 000 étudiants fassent de même à travers le Québec.

    Quelque 518 étudiants de l'AECSL se sont prononcés: 261 ont voté pour, 243 contre et 14 se sont abstenus.

    Jusqu'à maintenant, seules des associations universitaires issues de l'Université du Québec à Montréal (UQAM), de l'Université de Montréal et de l'Université de Sherbrooke avaient choisi de poursuivre leur débrayage.

    En revanche, les étudiants de l'Université Laval, à Québec, ont opté pour la trêve électorale, de même que le Cégep de Saint-Jérôme. C'est donc dire qu'un autre vote devrait avoir lieu après le scrutin du 4 septembre.

    Quant au Collège de Valleyfield et au Cégep André-Laurendeau, ils ont décidé de mettre fin à leur grève.

    Six autres cégeps affiliés à la CLASSE doivent se prononcer sur la grève la semaine prochaine : Édouard-Montpetit, Maisonneuve, Marie-Victorin et Vieux-Montréal lundi, Lionel-Groulx mardi et Bois-de-Boulogne jeudi. Les cégeps de Rosemont, Ahuntsic et St-Hyacinthe, affiliés à la FECQ, doivent également voter jeudi.

    À la Fédération des cégeps, on assure que les cours seront donnés dès la rentrée et que ceux qui n'y assisteront pas risquent de se retrouver avec des mentions d'échecs à leur bulletin. Des professeurs de cégeps et d'universités ont toutefois fait savoir qu'ils entendaient respecter les votes de grève.

    Par ailleurs, les trois principales fédérations d'associations étudiantes sont réunies en congrès cette fin de semaine pour déterminer la suite des événements.

    Les militants de la CLASSE se sont donné rendez-vous à l'Université Concordia, au lendemain d'un rassemblement à l'Olympia de Montréal, où Gabriel Nadeau-Dubois a livré son dernier discours en tant que porte-parole. La Coalition a d'ailleurs levé le voile sur l'état de ses coffres, vendredi, appelant les associations membres qui en ont la possibilité à verser une deuxième cotisation financière.

    De son côté, la Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) est au Cégep Ahuntsic, alors que la Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ) est rassemblée à l'Institut national de la recherche scientifique (INRS) de Montréal. Les deux fédérations devraient tenir une conférence de presse conjointe dimanche.


    Par Jérôme Labbé


     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer
    Blogues
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel