Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!

    Conflit étudiant - Des professeurs dénoncent la loi 12

    10 août 2012 11h37 |Amélie Daoust-Boisvert | Éducation
    Quelques centaines de professeurs ont dénoncé la loi 12, l'ancien projet de loi 78, lors d’une conférence de presse à l’UQAM aujourd’hui.
    Photo: Pedro Ruiz - Le Devoir Quelques centaines de professeurs ont dénoncé la loi 12, l'ancien projet de loi 78, lors d’une conférence de presse à l’UQAM aujourd’hui.
    Des professeurs de cégep et d’université respecteront d’abord les décisions démocratiques des étudiants avant de se soumettre à la loi 12 (l'ancien projet de loi 78) lors de la rentrée scolaire. Quelques centaines d’entre eux ont dénoncé la loi d’exception lors d’une conférence de presse à l'Université du Québec à Montréal (UQAM) aujourd’hui.

    Les enseignants ont rendu public un manifeste signé par 1162 enseignants québécois et par des centaines de collègues à travers le monde, pour un total de près de 2000 appuis.
     
    «Nous refusons que le respect du contrat conclu entre un établissement d’enseignement et un étudiant serve à légitimer la violence que l’État exerce à l’endroit des droits collectifs de nature politique — droit de s’associer, d’exprimer librement son opinion, de décider collectivement, de faire grève, de manifester», écrivent-ils.
     
    Alors que plusieurs associations étudiantes statueront sur la poursuite de la grève cette semaine, le professeur de philosophie à l’Université de Montréal Michel Seymour croit «qu’il ne faut pas faire comme s’il n’y avait pas de conflit, mais plutôt mettre en évidence le côté manipulateur du premier ministre» qui déclenche le scrutin dans un contexte de crise. «C’est faire le jeu du gouvernement que de rentrer en classe», ajoute-t-il.
     
    Si les étudiants décident démocratiquement de retourner sur les bancs d’école, le professeur de mathématique au Collège de Rosemont Paul Dumais explique que les enseignants donneront «les meilleurs cours possibles», car ils sont là pour accompagner leurs décisions.

    ***
     
    À écouter

    Le manifeste contre la loi 12 (l'ancien projet de loi 78) lu par le professeur de mathématique au Collège de Rosemont Paul Dumais, lors de la conférence de presse d'aujourd'hui à l’UQAM.

     

    Manifeste contre la loi 12


     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer
    Blogues

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel