Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!

    Fin de trêve, à qui la faute?

    26 avril 2012 02h53 |Le Devoir | Éducation
    Malgré ce que pense la ministre de l’Éducation, la Coalition large de l’Association pour une solidarité syndicale étudiante (CLASSE) n’est pas responsable des actes de violence et de vandalisme commis ces derniers jours, ont clamé hier les porte-parole de l’organisation.

    Et ceux-ci n’ont pas le mandat d’appeler au calme. « Moi ma responsabilité est envers les 100 000 membres de la CLASSE et la position, que ces membres m’ont donnée au congrès en fin de semaine, est claire : c’est de condamner la violence physique à l’égard des individus. Je n’ai pas le pouvoir d’appeler au calme et je ne le ferai pas. Ce n’est pas mon rôle », a déclaré hier Gabriel Nadeau-Dubois, l’un des porte-parole de la CLASSE, marotte qu’il a souvent répétée aux médias ces derniers jours.

    Le site Web de la CLASSE est alimenté par des bénévoles qui scrutent les réseaux sociaux et y inscrivent les différents événements qui ont lieu, que ce soit des pique-niques en rouge ou des manifestations, a expliqué l’une des porte-parole, Jeanne Reynolds. « C’est fait sans discrimination. C’est vraiment juste un horaire », a-t-elle dit. La manifestation de mardi aurait été organisée par la frange la plus à gauche du mouvement, qui est contre l’idée de « négocier » avec les membres du gouvernement. M. Nadeau-Dubois a par ailleurs pris les devants hier et précisé que la manifestation qui avait lieu en soirée à Montréal n’était pas une manifestation organisée par la CLASSE, bien qu’elle ait été annoncée sur son site. L’invitation à l’« ostie de grosse manif » circule d’ailleurs sur plein de site Internet et de blogues ayant des calendriers des événements, dont celui de Profs contre la hausse.
     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer
    Blogues

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel