Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!

    Les cours annulés au cégep de Saint-Jean-sur-Richelieu et à l'Université du Québec en Outaouais

    16 avril 2012 15h28 |La Presse canadienne | Éducation
    Des étudiants se sont rassemblés ce matin devant le cégep de Saint-Jean-sur-Richelieu.<br />
    Photo: Jacques Nadeau - Le Devoir Des étudiants se sont rassemblés ce matin devant le cégep de Saint-Jean-sur-Richelieu.
    La direction du cégep de Saint-Jean-sur-Richelieu annonce la fermeture de ses portes pour la journée et la soirée d'aujourd'hui. Toutes les activités à l’enseignement régulier et à la formation continue ainsi que les activités à la communauté sont donc suspendues.

    La directrice générale de l’institution, Chantal Denis, explique dans un communiqué que malgré la volonté de la direction de permettre l’accessibilité et de reprendre les cours, elle a l’obligation d’assurer la sécurité des étudiants et du personnel, de même que la sécurité des lieux.

    Il y a quelques jours, un vote a été tenu au sein de la communauté étudiante de ce collège et la majorité a choisi de poursuivre la grève.

    Cependant, vendredi, la direction a fait savoir que malgré ce vote, les cours reprendraient normalement le 16 avril afin de permettre aux élèves de terminer leur session et d’obtenir leur diplôme. Elle précisait qu’une grève qui se prolongerait ne laisserait plus de marge de manoeuvre au collège pour se conformer au Règlement sur le régime des études collégiales (RREC).

    Dans la nuit d'hier, des étudiants ont donc décidé d’ériger un blocus face aux entrées du cégep Saint-Jean-sur-Richelieu. La décision de fermer le collège pour la journée a été annoncée peu après.

    Cours annulés en Outaouais et à Valleyfield

    Les cours ont été annulés pour la journée, aujourd'hui, à l’Université du Québec en Outaouais, à Gatineau.

    Les cours devaient d’abord reprendre lundi en raison d’une injonction obtenue vendredi par un groupe d’étudiants qui réclamaient de retourner en classe.

    Toutefois, ce matin, un groupe d’étudiants a réussi à pénétrer dans l’établissement pour en bloquer ensuite l’accès. La direction de l’université s’est aussitôt résolue à annuler les cours pour la journée, pour des raisons de sécurité.

    En milieu d’après-midi, aujourd'hui, plusieurs étudiants étaient toujours barricadés à l’intérieur. Craignant pour la sécurité des étudiants, un groupe d’une vingtaine de professeurs ont formé une chaîne humaine devant l’entrée principale du pavillon Alexandra-Taché, sur la rue du même nom.

    Au cégep de Valleyfield, les étudiants ont voté en faveur de la reconduction de la grève aujourd'hui, malgré le désir de la direction de reprendre les cours. La semaine dernière, la tentative du cégep de provoquer le retour en classes avait été vaine, les étudiants ayant manifesté en masse devant l’établissement, et la direction ayant décidé de fermer ses portes pour des raisons de sécurité.

    Vandalisme aux couleurs étudiantes à Montréal

    Trois jeunes hommes de 19 ans ont été arrêtés, ce matin, près du Cégep du Vieux-Montréal, alors que plusieurs immeubles ont été les cibles d’actes de vandalisme dans la nuit d'hier dans divers quartiers de Montréal. Plusieurs ont été peinturés de rouge. Certains des édifices visés abritent des bureaux de ministères du gouvernement du Québec.

    Deux arrestations ont été effectuées par le Service de police de la Ville de Montréal vers 5 h 20 pour des introductions par effraction. Un troisième homme de 19 ans a été arrêté vers 9 h 35 pour un méfait. Les trois hommes sont interrogés en après-midi par les enquêteurs.

    Vers 3h05, des vandales se sont attaqués à un édifice du boulevard Marcel-Laurin, dans l’arrondissement Saint-Laurent, la circonscription du ministre de la Justice, Jean-Marc Fournier. Des fenêtres ont été fracassées et des traces de cocktail Molotov ont été trouvées.

    Une quinzaine de minutes plus tard, d’autres gestes illégaux ont été commis au bureau de comté de la ministre responsable des Aînés, Marguerite Blais, sur la rue Saint-Jacques, dans la circonscription de Saint-Henri/Sainte-Anne. Là aussi, du verre brisé et des objets incendiaires ont été trouvés, mais aucun dommage n’a été causé par le feu.
    Des graffitis peints en rouge ont aussi été tracés à cet endroit.

    Depuis plusieurs semaines, le rouge est la couleur utilisée par des manifestants étudiants qui protestent contre la hausse des frais de scolarité. Cependant, la police de Montréal ne conclut pas encore à une série de gestes d’étudiants.

    Un immeuble résidentiel a ensuite été attaqué sur la rue Beaubien, dans l’arrondissement Anjou, pour une raison inconnue, et quelques minutes plus tard, des bouteilles contenant de l’essence a été trouvées dans un autre immeuble commercial, tout près de là.

    Finalement, un immeuble commercial a été barbouillé de peinture rouge dans l’arrondissement Côte-des-Neiges/Notre-Dame-de-Grâce.

    L’immeuble visé est situé sur le chemin de la Côte-des-Neiges à quelques pas d’importants pavillons de l’Université de Montréal. Il abrite notamment une institution financière, une agence de voyages, une clinique médicale, mais aussi un bureau du ministère des Finances.

    Sur l’une des portes d’entrée de la façade, les mots «justice sociale» ont été peints avec de la peinture rouge.

    Certains des dossiers de vandalisme ont été confiés à l’escouade des incendies criminels du SPVM.
    Des étudiants se sont rassemblés ce matin devant le cégep de Saint-Jean-sur-Richelieu.<br />
Des étudiants se sont rassemblés ce matin devant le cégep de Saint-Jean-sur-Richelieu.<br />
     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer
    Blogues

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel