Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!

    La sécurité avant toute chose, dit Charest

    13 avril 2012 |La Presse canadienne | Éducation
    Le premier ministre Jean Charest a déclaré hier que les cégeps et universités doivent tenir compte de plusieurs critères, dont la sécurité, avant de forcer le retour en classe.

    M. Charest a nié qu'il nuançait ainsi la position exprimée mercredi par la ministre de l'Éducation, Line Beauchamp, qui rappelait aux établissements que la loi les oblige à donner leurs cours et qu'ils doivent prendre tous les moyens pour que les cours puissent être offerts.

    «Nous laissons à chaque institution le soin de prendre les décisions qu'elles doivent prendre en fonction de plusieurs critères qui incluent la sécurité», a-t-il dit en marge d'une mission au Brésil.

    Les directives du gouvernement n'ont pas freiné les ardeurs des étudiants sur le terrain. À Montréal, des manifestants ont tenté de bloquer l'accès à l'Université Concordia, qui n'est pas en grève, mais ont rapidement été confrontés à des étudiants de l'institution qui avaient la ferme intention d'aller suivre leurs cours.

    L'événement a donné lieu à des échanges de coups sous les yeux des policiers, qui ont mis quelques minutes avant d'intervenir. Aucune arrestation n'a été effectuée.

    Les étudiants de l'Université de Sherbrooke ont également manifesté en grand nombre, certains rendant l'accès au campus difficile en matinée.

    ***

    D'après La Presse canadienne
     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer
    Blogues

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel