Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous

    L'histoire avec un grand «H»

    16 juin 2010 |Le Devoir | Éducation
    Vaste sujet, que celui de l'histoire avec un grand «H». Cette matière, qu'un élève de 4e secondaire doit réussir pour obtenir son diplôme d'études secondaires, revêt une importance toute particulière au Québec. Comme son nom le dit, le cours Histoire et éducation à la citoyenneté en 3e et 4e secondaire a notamment pour objectif d'amener les élèves à interroger et interpréter les réalités sociales dans une perspective historique, ainsi qu'à consolider l'exercice de sa citoyenneté. L'examen que devront effectuer demain les élèves de 4e secondaire s'est ajusté au fil des ans. Avant 2008, les questions à choix multiples ou à réponses courtes étaient la norme pour évaluer le cours Histoire du Québec et du Canada. Mais depuis l'an dernier, l'examen colle davantage à l'esprit de la réforme. Ce n'est pour l'instant qu'une épreuve d'appoint suggérée par le ministère de l'Éducation.

    Voici quelques exemples de questions tirées d'examens d'histoire de l'an dernier:

    - À l'aide de documents fournis, les élèves doivent répondre en 250 mots à la question suivante: Le pouvoir exercé par l'État sur les groupes d'influence en Nouvelle-France augmente-t-il ou diminue-t-il entre 1608 et 1760?

    - À l'aide des interprétations de François-Xavier Garneau et de Marcel Trudel (décrite dans des textes remis à l'élève), quelle est la situation de l'esclavage en Nouvelle-France selon ces deux historiens?












    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.