Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous

    En bref - Écoles-passerelles: clause dérogatoire?

    22 avril 2010 |La Presse canadienne | Éducation
    Québec — Le député libéral Geoff Kelley a laissé entendre hier qu'il serait disproportionné de recourir à la clause dérogatoire pour empêcher que des parents envoient leurs enfants à l'école anglaise par des moyens détournés. M. Kelley a marqué une nette préférence pour que le gouvernement choisisse une autre voie afin de répondre à une décision de la Cour suprême invalidant la loi 104, qui interdisait l'accès aux «écoles-passerelles» privées et non subventionnées.

    Malgré les rumeurs qui laissaient entendre le contraire, la ministre responsable de la Charte de la langue française, Christine St-Pierre, a déclaré que le recours à la clause dérogatoire est toujours parmi les options envisagées. Mme St-Pierre a cependant indiqué qu'il s'agit d'un dossier ardu pour lequel le gouvernement n'a pas encore arrêté de solution.












    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.