Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!

    Des écoles privées exigent des droits supérieurs à ceux autorisés

    Les délinquantes plaident la complexité de la loi

    31 mars 2010 |Lisa-Marie Gervais | Éducation
    L’Académie lavalloise figure parmi les écoles privées qui ont réclamé des droits trop élevés.
    Photo: Jacques Nadeau - Le Devoir L’Académie lavalloise figure parmi les écoles privées qui ont réclamé des droits trop élevés.
    Les écoles privées, toutes des premières de classe? Pas si sûr. Certains détails leur échappent parfois, comme c'est le cas pour les frais que doivent payer les parents pour les études de leurs enfants. Le Devoir a constaté que plusieurs écoles privées subventionnées ont dérogé aux dispositions de la Loi sur l'enseignement privé en exigeant des droits de scolarité trop élevés.
    Cher lecteur, le reste de cet article est réservé aux abonnés.

    Abonnez-vous!

    À partir de 9,35$ par mois En savoir plus

    Je suis déjà abonné

    Se connecter
    Je suis abonné papier mais je n'ai pas encore de profil.
    Créez un profil lié à votre abonnement.
    Vous pouvez également acheter cet article.
     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer
    Blogues

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel