Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous

    Henri Cleinge - Nouvelle vocation

    21 mai 2005 |Marilyse Hamelin | Actualités en société
    Situé aux abords de la Petite-Italie, angle Beaubien et Saint-Zotique, le projet d'habitation de l'architecte Henri Cleinge a de quoi surprendre et annonce peut-être une revitalisation prochaine du quartier.

    Avec une immense manufacture juste en face et de banals duplex en rangée tout le long de ce tronçon de la rue Saint-Urbain, le quartier mi-industriel, mi-résidentiel où logent les trois unités d'habitation aménagées par Henri Cleinge laisse entrevoir un changement de vocation. «L'ambiance dans le coin commence à changer, affirme Henri Cleinge. Il y a de plus en plus de bureaux d'architectes qui s'installent ici.»

    La métamorphose du bâtiment d'origine — à vocation industrielle, sans âme ni cachet particulier — en ces trois superbes espaces d'habitation constitue une transformation extrême... et extrêmement réussie. L'espace offert par la bâtisse a été ingénieusement aménagé en trois unités résidentielles, l'une de 3000 pi2, celle qu'occupe l'architecte, et les deux autres mesurant 2200 pi2 chacune. Selon Henri Cleinge, le seul potentiel du bâtiment était l'espace, et c'est ce qu'il a exploité au maximum. C'est effectivement le premier élément que l'on remarque en pénétrant dans la plus grandes des trois unités.

    Entouré de mezzanines, de passerelles et d'étages asymétriques, un superbe puits de lumière trône au centre du plafond, d'une hauteur de 18 pi. Couvrant 200 pi2, la construction de verre en met plein la vue. Quelle est l'idée derrière ce superbe espace central dégagé, tout en hauteur, surplombé par le puits de lumière? L'ouverture vers le ciel: «Dans un contexte de bâtiments en rangées, sans espaces sur les côtés, avec une vue environnante pas nécessairement jolie, il fallait absolument ouvrir vers le haut», explique Henri Cleinge.

    Un autre élément déterminant du projet de l'architecte est ce concept d'un lieu servant à la fois pour l'habitation et le travail. De fait, l'unité la plus grande comprend un studio et un bureau, en plus des deux chambres à coucher, de la salle de bain et de la cuisine. L'espace central où loge la salle de séjour, situé directement sous le puits de lumière, est le joyau du projet. Les étages et les mezzanines se situant en périphérie, cet espace est complètement dégagé et c'est là que s'exprime le plus «clairement» le concept d'aménagement de l'espace vers le ciel. Une superbe bibliothèque s'étendant sur deux étages (environ 16 pi de haut), d'une largeur de 20 pi, vient magnifier l'impression de hauteur et d'espace illimité.

    Esprit industriel

    Vue de l'extérieur, la bâtisse abritant les trois unités paraît plutôt anonyme et pourrait à la limite laisser croire qu'il s'agit d'une usine. C'est justement ce côté industriel du lieu d'origine qu'a voulu conserver l'architecte. La façade en acier rouillé rend bien cette allure industrielle, pas très prisée par les acheteurs en général: «Je ne cherchais pas "la formule qui marche", je voulais m'exprimer en tant qu'architecte. L'objet n'était pas la rentabilité», affirme Henri Cleinge.

    À l'intérieur, les escaliers en acier roulé à chaud, les poutres, les rampes des passerelles en acier perforé, certains plafonds en 2x4 juxtaposés et les fenêtres en acier galvanisé viennent compléter le style industriel qu'on a voulu donner à ce lieu de résidence. Parmi les particularités à mentionner dans ce projet, la grande terrasse sur le toit (d'environ 800 pi2), la porte de 13 pieds par 9 ouvrant sur un jardin intérieur cloîtré par des murs d'une hauteur de 12 pieds. Une seule pensée nous vient en sortant du bâtiment aménagé par Henri Cleinge: l'envie irrésistible de voir ses prochaines réalisations, qui devraient être impressionnantes, considérant le talent indéniable de l'architecte.

    Henri Cleinge est récipidaire d'un prix de l'IDM en architecture.












    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.