Grand Format
La crise du verglas en photos
6 janvier 2018 //  12 Photos
Il y a 20 ans, le Québec faisait face à l’une des plus grandes catastrophes naturelles de son histoire. Entre le 4 et le 10 janvier 1998, la tempête de verglas a laissé jusqu’à 100 millimètres de pluie verglaçante sur son passage.
- Par Le Devoir -

Les travailleurs Harold Boudreault, du Saguenay–Lac-Saint-Jean, et Roch Bresson, de Sacré-Cœur, assemblent un nouveau pylône au-dessus d’un champ d’Otterburn Park, en Montérégie.
1.  | Les travailleurs Harold Boudreault, du Saguenay–Lac-Saint-Jean, et Roch Bresson, de Sacré-Cœur, assemblent un nouveau pylône au-dessus d’un champ d’Otterburn Park, en Montérégie.  Photo: Ryan Remiorz La Presse canadienne
Un employé de la Ville de Montréal coupe les branches d’un arbre qui a endommagé un véhicule. Au total, le coût des dommages dans toutes les régions du Canada touchées par la tempête de verglas a été évalué à 5,4 milliards de dollars.
2.  | Un employé de la Ville de Montréal coupe les branches d’un arbre qui a endommagé un véhicule. Au total, le coût des dommages dans toutes les régions du Canada touchées par la tempête de verglas a été évalué à 5,4 milliards de dollars.  Photo: Ryan Remiorz La Presse canadienne
Des résidants de Montréal constatent l’ampleur des dégâts à la suite d’une des premières journées de précipitations de pluie verglaçante.
3.  | Des résidants de Montréal constatent l’ampleur des dégâts à la suite d’une des premières journées de précipitations de pluie verglaçante.  Photo: Ryan Remiorz La Presse canadienne
Des sinistrés se reposent dans un centre d’hébergement temporaire de Montréal. Pendant la crise, plus de 450 refuges comme celui-ci ont été ouverts, et près de 140 000 personnes y ont dormi au moins une fois.
4.  | Des sinistrés se reposent dans un centre d’hébergement temporaire de Montréal. Pendant la crise, plus de 450 refuges comme celui-ci ont été ouverts, et près de 140 000 personnes y ont dormi au moins une fois.  Photo: Archives de la Ville de Montréal
Un Montréalais utilise un marteau pour enlever la glace accumulée sur le pare-brise de son véhicule. À ce moment, des précipitations de pluie verglaçante étaient à prévoir pour encore deux jours.
5.  | Un Montréalais utilise un marteau pour enlever la glace accumulée sur le pare-brise de son véhicule. À ce moment, des précipitations de pluie verglaçante étaient à prévoir pour encore deux jours.  Photo: Robert Galbraith La Presse canadienne
Un camion d’Hydro-Québec se fraie un chemin pour réparer des lignes électriques près du lac Aylmer, au sud de la ville de Québec.
6.  | Un camion d’Hydro-Québec se fraie un chemin pour réparer des lignes électriques près du lac Aylmer, au sud de la ville de Québec.  Photo: Jacques Boissinot La Presse canadienne
Des soldats viennent prêter main-forte aux autorités locales pour nettoyer les rues de Montréal cinq jours après le début de la tempête de verglas.
7.  | Des soldats viennent prêter main-forte aux autorités locales pour nettoyer les rues de Montréal cinq jours après le début de la tempête de verglas.  Photo: Ryan Remiorz La Presse canadienne
Des automobilistes observent des pylônes endommagés près de Saint-Bruno-de-Montarville, en Montérégie. Au cours de la crise du verglas, plus de 3000 structures du réseau de transport d’Hydro-Québec se sont effondrées, dont un millier de pylônes en acier.
8.  | Des automobilistes observent des pylônes endommagés près de Saint-Bruno-de-Montarville, en Montérégie. Au cours de la crise du verglas, plus de 3000 structures du réseau de transport d’Hydro-Québec se sont effondrées, dont un millier de pylônes en acier.  Photo: Jacques Boissinot La Presse canadienne
Des employés d’Hydro-Québec réparent un poteau électrique projeté au sol en raison du verglas. Au terme de la tempête, 16 000 poteaux comme celui-ci se sont effondrés.
9.  | Des employés d’Hydro-Québec réparent un poteau électrique projeté au sol en raison du verglas. Au terme de la tempête, 16 000 poteaux comme celui-ci se sont effondrés.  Photo: Ryan Remiorz La Presse canadienne
Le logo d’Hydro-Québec illumine le centre-ville de Montréal, plongé dans le noir à la suite de la tempête de verglas. Au plus fort de la crise, 1,4 million de clients d’Hydro-Québec se sont retrouvés sans électricité.
10.  | Le logo d’Hydro-Québec illumine le centre-ville de Montréal, plongé dans le noir à la suite de la tempête de verglas. Au plus fort de la crise, 1,4 million de clients d’Hydro-Québec se sont retrouvés sans électricité.  Photo: Ryan Remiorz La Presse canadienne
Des soldats déplacent des fils endommagés près de Sainte-Julie, sur la Rive-Sud de Montréal, alors que les efforts de nettoyage et de reconstruction se poursuivent.
11.  | Des soldats déplacent des fils endommagés près de Sainte-Julie, sur la Rive-Sud de Montréal, alors que les efforts de nettoyage et de reconstruction se poursuivent.  Photo: Ryan Remiorz La Presse canadienne
Des pompiers quittent une maison incendiée à Carignan, en banlieue de Montréal. Quatre membres d’une même famille ont été gravement brûlés à la suite du brasier provoqué par une génératrice au gaz naturel.
12.  | Des pompiers quittent une maison incendiée à Carignan, en banlieue de Montréal. Quatre membres d’une même famille ont été gravement brûlés à la suite du brasier provoqué par une génératrice au gaz naturel.  Photo: Robert Galbraith La Presse canadienne
Haut de page