Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous

    Le vieillissement de la population en phase avec les générations

    27 novembre 2017 | Suzanne Garon - Professeure à l’École de travail social de l’Université de Sherbrooke et chercheuse au Centre de recherche sur le vieillissement du CIUSSS de Professionnelle de recherche au Centre de recherche sur le vieillissement du CIUSSS de l’Estrie — CHUS | Actualités en société
    Photo: Jacques Nadeau Le Devoir
    Ce texte fait partie d'un cahier spécial.

    Le vieillissement de la population est une occasion de voir tout le chemin parcouru, autant par la science que par nos politiques publiques. Certains brandiront le spectre du tsunami gris, alors que d’autres y verront une occasion essentielle de se poser des questions sociétales. C’est la deuxième option que permet la tenue de la Conversation publique sur la solidarité et l’équité intergénérationnelles menée par l’Institut du Nouveau Monde (INM).


    En 2006, l’Institut de la statistique du Québec (ISQ) a publié une étude révélant que le Québec était l’une des nations qui vieillissait le plus rapidement au monde. La publication de cette étude a eu l’effet de coups de semonce sur les décideurs publics. Depuis, tous les gouvernements qui ont suivi ont porté une attention spécifique à ce phénomène démographique.

     

    Le programme des Municipalités amies des aînés

     

    C’est dans la foulée des mesures mises en place pour permettre l’adaptation des environnements sociaux et bâtis à ces changements démographiques que le programme des Municipalités amies des aînés (MADA) a vu le jour.

     

    Prenant appui sur une démarche internationale orchestrée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le modèle de l’OMS a évolué vers une structuration de programme national, le programme MADA, dont l’architecture a été élaborée par l’équipe de recherche MADA-Québec.

     

    Une approche participative

     

    Le Québec ayant opté pour une approche participative de développement des communautés, les villes sont incitées à aller vers leurs aînés pour connaître leur expérience de leur milieu de vie, les obstacles qu’ils rencontrent, les avantages à y vivre et les solutions qu’ils souhaiteraient formuler. La consultation des aînés pour déterminer leurs besoins permet à ces derniers d’avoir une parole citoyenne et de profiter d’une opportunité de reconnaissance.

     

    Une approche participative redonne à la communauté une place dans la solution de problèmes sociaux, en partenariat avec les acteurs concernés, notamment ceux qui siègent au comité de pilotage MADA. Ce dernier regroupe plusieurs partenaires, dont les CISSS et les organismes communautaires oeuvrant auprès des aînés, les associations d’aînés et les tables de concertation. Pour devenir « amie des aînés », une MADA intervient dans huit domaines d’action reliés aux déterminants sociaux de la santé.

     

     

    Études

     

    Plusieurs évaluations et études de cas ont été menées par l’équipe de recherche MADA-Québec du Centre de recherche sur le vieillissement depuis 2008 jusqu’à aujourd’hui afin de mieux connaître les facteurs facilitants et les obstacles rencontrés par les municipalités et les MRC dans la concrétisation de leur démarche MADA, ce qui a permis d’en ressortir un Guide d’accompagnement et des outils. Les résultats permettent d’améliorer le programme et d’instrumenter les milieux.

     

    De plus, un comité national de coordination a été formé afin de permettre aux acteurs qui le constituent de coordonner leurs travaux et de s’informer mutuellement des projets en développement. Le Comité national de coordination est formé du Secrétariat aux aînés, de l’équipe de recherche MADA-Québec du Centre de recherche sur le vieillissement du CIUSSS de l’Estrie — CHUS, du Carrefour action municipale et famille et de la Conférence des tables régionales de concertation des aînés du Québec.

     

    Projets intergénérationnels

     

    De l’analyse sommaire de projets intergénérationnels dans les MADA, nous pouvons observer des catégories de projets et d’activités, qui sont par ailleurs fort diversifiés.

     

    Plusieurs projets visent à mettre en place une structure intersectorielle pour travailler plus efficacement en intergénérationnel, par exemple du financement d’organismes, un mécanisme de concertation entre les partenaires scolaires et les organismes d’aînés.

     

    De nombreuses activités culturelles et de plein air sont recensées dans les plans d’action (pêche, jardinage, cuisine, couture, artisanat), ainsi que des activités physiques (Wii, ville en forme), alors que certains projets visent plus spécifiquement la sécurité des générations (Trottibus, fêtes de quartier sous l’angle de l’entraide entre générations).

     

    Enfin, des projets d’apprentissage ou de croisement des savoirs, dont certains sous forme de parrainage ou de jumelage, couvrent des domaines diversifiés (menuiserie, mécanique, technologies, métiers traditionnels). Ce sont de petits gestes qui ont une grande portée pour l’ensemble des partenaires qui y participent.

     

    Comme il nous est permis de le constater, le programme MADA rend possibles des actions concrètes et pertinentes pour les aînés et les jeunes, mais aussi pour leur communauté.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.