Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous

    Paul Larocque nommé d.g. du nouveau Festival du rire de Montréal

    Laurent Paquin, Louis-José Houde et Martin Petit font partie du collectif d’humoristes désireux de fonder un nouveau festival d’humour à Montréal. Sur la photo, ils font l’annonce de l’ouverture de la salle de spectacle Le Bordel consacrée à l’humour en avril 2015.
    Photo: Annik MH de Carufel Archives Le Devoir Laurent Paquin, Louis-José Houde et Martin Petit font partie du collectif d’humoristes désireux de fonder un nouveau festival d’humour à Montréal. Sur la photo, ils font l’annonce de l’ouverture de la salle de spectacle Le Bordel consacrée à l’humour en avril 2015.

    Les démarches pour assurer le succès et la pérennité du nouveau Festival du rire de Montréal sont déjà entamées, et une rencontre tenue vendredi avec la ministre fédérale du Patrimoine, Mélanie Joly, a rassuré l’organisation de l’événement.

     

    Récemment nommé directeur général par intérim du Festival, le notaire Paul Larocque, ancien maire de Bois-des-Filion, s’est dit « galvanisé » par l’entretien qu’il a eu avec Mme Joly. Sans en donner les détails, il affirme que la ministre a signifié son appui à l’initiative de la cinquantaine d’humoristes qui ont créé le Festival.

     

    Dans une déclaration écrite à La Presse canadienne, la ministre Joly a d’ailleurs qualifié de « productive » cette rencontre, ajoutant que les membres du nouveau regroupement « peuvent compter sur [s]on appui dans le cadre de leur démarche ».

     

    L’organisation du Festival du rire, qui doit rencontrer mardi des représentants de la nouvelle administration municipale de Montréal, cherche à obtenir le soutien moral et financier du fédéral, du provincial et du municipal, mais aussi du secteur privé.

     

    Paul Larocque, qui sera en fonction jusqu’au 31 janvier prochain, a le mandat de structurer l’organisation en lui donnant des assises solides en matière de gouvernance et de gestion. Il participera également à l’embauche du premier directeur général permanent du Festival, ainsi qu’à la constitution de son conseil d’administration.

     

    En entrevue à La Presse canadienne, M. Larocque soutient que les candidatures sont déjà nombreuses pour le poste de directeur général. Il assure par ailleurs que plusieurs grandes institutions ont approché le Festival pour éventuellement s’y associer. Un premier partenariat d’importance a été annoncé la semaine dernière, celui du Mouvement Desjardins.

     

    Paul Larocque admet qu’il livre « une course contre-la-montre », mais il se dit appuyé et surtout « très stimulé par un groupe de gens qui se sont pris en main ».

     

    De plus, il dit ressentir un engouement « certain et indéniable » de la part de la population et de la communauté artistique.

     

    Le Festival du rire de Montréal, qui doit se tenir dès l’an prochain, a été mis sur pied à la suite des accusations d’agressions et d’inconduite sexuelles visant le fondateur du Groupe Juste pour rire, Gilbert Rozon. Les humoristes « fondateurs » voulaient ainsi se dissocier du Festival Juste pour rire.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.