Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    Nouveau blâme pour la policière Stéfanie Trudeau

    11 octobre 2017 |Le Devoir | Actualités en société

    Le Comité de déontologie policière blâme la policière Stéfanie Trudeau pour l’arrestation de Julian Menezes, qui remonte à 2012. Cinq des neuf chefs déposés contre elle ont été retenus par le Comité, dont le manque de respect. La policière, connue comme « matricule 728 », a admis avoir dit à M. Menezes qu’il se ferait enculer en prison. Elle n’a pas non plus utilisé l’autopatrouille avec prudence et discernement lors de l’arrestation, conduisant de manière brusque. Julian Menezes a témoigné que la policière avait freiné brusquement à plusieurs reprises, et qu’en conséquence il s’est frappé la tête sur la vitre séparant l’habitacle de la voiture. Il s’était arrêté avec sa conjointe à proximité d’un cycliste en train de recevoir un constat d’infraction. L’appel de la condamnation pour voies de fait de l’agente Trudeau a également été rejeté en août dernier. Elle a pris sa retraite en octobre 2015.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.