Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous

    Orages intenses et grêle: l’état d’urgence est levé à Napierville

    Un centre d’aide aux sinistrés a été ouvert à Napierville au cas où des évacuations seraient nécessaires.
    Photo: Google Maps / Capture d'écran Un centre d’aide aux sinistrés a été ouvert à Napierville au cas où des évacuations seraient nécessaires.

    L’état d’urgence a été levé en soirée samedi à Napierville, en Montérégie, près de 24 heures après les inondations causées par une pluie diluvienne.
     

    En après-midi, la municipalité recensait entre 200 et 250 bâtiments inondés par des refoulements d’égouts qui n’ont pu absorber la pluie intense qui s’est déversée en l’espace de deux heures et demie, vendredi soir, vers l’heure du souper.

     

    En entrevue à La Presse canadienne, le maire suppléant Daniel Dumontier a expliqué que les employés municipaux des travaux publics et du service des incendies avaient dû procéder à la vérification des réseaux d’égout et d’aqueduc avant de pouvoir lever l’état d’urgence.

     

    Selon M. Dumontier, il n’y avait plus de risque de débordement nulle part en début de soirée quoique le niveau de la rivière l’Acadie demeure élevé sans être alarmant.

     

    L’heure est donc au nettoyage pour les citoyens touchés par ces inondations, qui doivent d’abord se tourner vers leurs assureurs.
     

    Les violents orages et la grêle qui ont frappé la région vendredi ont causé des dégâts importants, en plus de priver d’électricité des milliers d’abonnés.

     

    Saint-Constant et Saint-Isidore figurent également parmi les municipalités les plus touchées. Des arbres ont été déracinés par la force des vents. Un producteur de poivrons a perdu toute sa récolte, en raison de la grêle.


    De violents orages et de la grêle ont causé des dégâts importants vendredi en Montérégie, en plus de priver d’électricité des milliers d’abonnés.

     

    À Montréal, des vols ont été retardés à l’aéroport Pierre-Elliott-Trudeau. Les spectacles du festival Osheaga, sur l’Île Notre-Dame, ont dû être suspendus temporairement.

     

    Les producteurs victimes des intempéries

     

    Après ceux du Saguenay-Lac-Saint-Jean, la semaine dernière, des producteurs agricoles de la Montérégie ont également perdu une partie de leur récolte en raison de la grêle.

     

    Le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, Laurent Lessard, a tenu vendredi à rassurer ces producteurs, leur rappelant que les risques inhérents à l’exploitation sont couverts par les programmes d’assurance et de protection du revenu de La Financière agricole du Québec.

     

    Le ministre a indiqué que des équipes de La Financière sont actuellement présentes sur le terrain afin de constater les dommages chez les entreprises agricoles ayant souscrit à une protection d’assurance récolte. Cette opération se poursuivra au cours des prochains jours.

     

    La Financière affirme que les producteurs agricoles qui bénéficient des protections d’assurance récolte recevront les indemnités auxquelles ils ont droit dans les plus brefs délais, dès la semaine prochaine pour certains d’entre eux.

     

    Laurent Lessard souligne que son ministère a demandé à La Financière d’évaluer les autres options possibles pour soutenir les producteurs qui ont subi des pertes non couvertes par les programmes existants.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.