Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    Plus de Canadiens que jamais vivent seuls

    Au Québec en 2016, le tiers des ménages étaient composés d'une seule personne.
    Photo: Olivier Zuida Le Devoir Au Québec en 2016, le tiers des ménages étaient composés d'une seule personne.

    Ottawa — Plus de Canadiens que jamais vivent seuls, démontrent les données du recensement de 2016 dévoilées mercredi par Statistique Canada.

     

    Ce mode de vie est donc le plus populaire au Canada pour la première fois de l’histoire du pays.

     

    L’agence fédérale a révélé qu’un peu plus de 28 % des ménages du pays étaient composés d’une seule personne en 2016, devançant les couples avec des enfants, qui arrivent en deuxième place avec 26,5 %.
     

     

    Le recensement indique également que le nombre de couples canadiens sans enfant a augmenté plus rapidement que le nombre de couples avec au moins un enfant.

     

    Statistique Canada évoque différents facteurs sociaux et économiques, en particulier le vieillissement d’une population composée de davantage de parents dont les enfants ont quitté la maison et de veuves, en plus des taux élevés de séparation et de divorce.

    28 %
    Pourcentage de ménages du pays étant composés d’une seule personne en 2016
     

    Des facteurs économiques jouent un rôle important dans une nouvelle augmentation du nombre de jeunes adultes qui habitent chez leurs parents.

     

    Le tiers des jeunes adultes âgés de 20 à 34 ans habitaient avec au moins un parent en 2016, une augmentation de près de cinq points de pourcentage entre 2001 et 2016. Pendant la même période, le pourcentage de jeunes adultes habitant avec leur propre famille est passé de 49,1 % à 41,9 %.

    Au Québec en 2016, le tiers des ménages étaient composés d'une seule personne. Le tiers des jeunes adultes âgés de 20 à 34 ans habitaient avec au moins un parent en 2016, une augmentation de près de cinq points de pourcentage entre 2001 et 2016.












    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.