Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous
    Montréal

    Un commerce de Saint-Henri une nouvelle fois victime de vandalisme

    C’est la deuxième fois depuis son ouverture il y a un an que le 3734 est ciblé par des militants anonymes contre l’embourgeoisement du quartier. 
    Photo: Le restaurant 3734 C’est la deuxième fois depuis son ouverture il y a un an que le 3734 est ciblé par des militants anonymes contre l’embourgeoisement du quartier. 

    Un restaurant du quartier Saint-Henri a été de nouveau la cible de vandales qui ont défoncé la vitrine et aspergé de peinture blanche tout l’intérieur de l’établissement, durant la nuit de mercredi à jeudi.

     

    C’est la deuxième fois depuis son ouverture il y a un an que le 3734, rue Notre-Dame Ouest, est ciblé par des militants anonymes contre l’embourgeoisement du quartier. Le propriétaire, Maxime Tremblay, a réagi avec calme lorsque joint par Le Devoir, jeudi matin. « Je suis un peu embêté. On est sensibilisés aux enjeux du quartier. On est fiers d’être dans le quartier. Je sens une solidarité ici. Je fais confiance à nos élus pour trouver des solutions et faire construire des logements sociaux », a-t-il dit. Le restaurant sera ouvert ce jeudi soir malgré les traces visibles du vandalisme, selon lui.

     

    Le restaurant 3734 est lui-même locataire de son local, souligne Maxime Tremblay. Les commerçants du secteur se démènent déjà pour attirer des clients pendant les travaux de voirie qui prennent place tout l’été dans la rue Notre-Dame Ouest.

     

    Des commandos opposés à l’embourgeoisement frappent régulièrement des commerces qu’ils qualifient de « bourgeois », dans le Sud-Ouest et dans Hochelaga-Maisonneuve. La construction de condos transforme en profondeur ces quartiers ouvriers et pousse à la hausse le prix des logements.

    Sur la page Facebook du 3734, des résidants du quartier estiment que les militants se trompent de cible. Le restaurant donne du travail à une vingtaine de personnes, dont plusieurs vivent dans Saint-Henri.

    Photo: Le restaurant 3734













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.