Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    McGill: protestation contre le traitement réservé à Andrew Potter

    À la suite du tollé déclenché par son article dans le Maclean’s, l’ancien directeur de l’Institut d’études canadiennes de l’Université McGill n’aurait eu d’autre choix que de démissionner s’il voulait conserver son poste de professeur. C’est du moins ce qu’affirme Kenneth Whyte, qui démissionne de sa fonction de membre du conseil d’administration de cet institut en guise de protestation. « Je ne veux pas faire partie de ce traitement injuste réservé à Andrew Potter », a indiqué celui-ci au Devoir. La principale et vice-chancelière Suzanne Fortier aurait exercé de la pression sur le journaliste et professeur, préférant ignorer d’autres solutions, selon M. Whyte. L’Université McGill a de son côté réitéré que M. Potter avait pris la décision de remettre sa démission après des discussions avec « divers membres de la communauté mcgilloise, dont la principale ».













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.