Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    CSD: bientôt un nouveau président

    Après 20 ans à la présidence et 43 ans au total à divers postes, François Vaudreuil ne sollicitera pas de nouveau mandat à la tête de la CSD — la plus petite des quatre centrales québécoises. Dans une entrevue-bilan avec La Presse canadienne, M. Vaudreuil s’est dit déçu du gouvernement Couillard, « qui préfère discuter uniquement avec les représentants des associations patronales » et ne consulte pas vraiment les syndicats, selon lui. Il juge que l’ancien premier ministre libéral Jean Charest comprenait mieux l’importance des syndicats dans la société québécoise. La Centrale des syndicats démocratiques tiendra son congrès du 14 au 17 juin et, le 17, M. Vaudreuil tirera officiellement sa révérence. La CSD compte quelque 70 000 membres dans l’ensemble du Québec. Elle est née d’une amère scission à la CSN, en 1972. Longtemps snobée par certains, la CSD a défendu sa propre vision du syndicalisme et s’est fait respecter.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.