Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    Charles Taylor reçoit une bourse prestigieuse

    Le philosophe québécois sera honoré en décembre à New York

    Aujourd’hui âgé de 84 ans et professeur émérite à l’Université McGill, Charles Taylor est le premier lauréat de ce prix.
    Photo: Pedro Ruiz Archives Le Devoir Aujourd’hui âgé de 84 ans et professeur émérite à l’Université McGill, Charles Taylor est le premier lauréat de ce prix.

    Le philosophe québécois Charles Taylor a décroché une prestigieuse bourse d’une valeur de 1 million de dollars, rapporte le New York Times.

     

    L’ancien coprésident de la Commission de consultation sur les pratiques d’accommodement reliées aux différences culturelles, aussi appelée commission Bouchard-Taylor, est le lauréat du prix Berggruen, remis annuellement à « un penseur dont les idées sont de grande importance pour façonner la compréhension de l’humain et de l’avancement de l’humanité ».

     

    Cet honneur doit lui être remis lors d’une cérémonie qui sera tenue à New York le 1er décembre prochain. Il est commandité par l’Institut Berggruen, un organisme établi à Los Angeles qui fait la promotion de la saine gouvernance et du dialogue entre les cultures, notamment entre l’Occident et l’Asie.

     

    Premier lauréat

     

    Aujourd’hui âgé de 84 ans et professeur émérite à l’Université McGill, M. Taylor est le premier lauréat de ce prix.

     

    « L’un des philosophes les plus importants du monde, Taylor est influent dans l’ensemble des sciences humaines, sciences sociales et dans les affaires publiques. Il a été une voix de premier plan pour l’unité du Canada et la préservation de l’identité distinctive du Québec. Et il est un leader mondial dans l’approfondissement de la compréhension entre les différentes traditions intellectuelles et les civilisations », indique l’Institut dans un communiqué.

     

    « Le travail de Taylor nous pousse à voir les êtres humains comme constitués non seulement par leur biologie ou leurs intentions personnelles, mais par leur intégration dans les réseaux de relations significatives. »

     

    L’an dernier, la Bibliothèque du Congrès américain lui avait décerné le prix John W. Klug. Le Québécois avait ainsi partagé une bourse de 1,5 million de dollars avec Jürgen Habermas, éminent philosophe allemand, en reconnaissance de sa contribution à la discipline et de son engagement public.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.