Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous

    Sites d’injection supervisée : Québec débloque 12 millions

    En plus de l'implantation de sites d'injection supervisée dans trois organismes, un service mobile sera offert dans quelques secteurs de Montréal.
    Photo: Johannes Eisele Agence France-Presse En plus de l'implantation de sites d'injection supervisée dans trois organismes, un service mobile sera offert dans quelques secteurs de Montréal.

    Après des années d’attente, Québec donne enfin son feu vert — et le financement qui en découle — à l’implantation de trois sites d’injection supervisée dans la région de Montréal, les premiers au Québec. En dépit du financement accordé, les ententes ne seraient toutefois pas conclues avec tous les partenaires, selon les informations recueillies par Le Devoir.

     

    Près de 12 millions de dollars seront consacrés à l’implantation de sites d’injection supervisée dans trois organismes destinés à la clientèle toxicomane, Cactus, Dopamine et Spectre de rue, ce qui pourrait se faire dès le mois de mars prochain. Un service mobile offert dans quelques secteurs de la ville sera également mis sur pied.

     

    Cette somme servira à aménager les locaux afin qu’ils répondent aux normes établies par Santé Canada, ainsi qu’à y offrir les services nécessaires. Ottawa devra ensuite donner son approbation, ce qui ne serait qu’une formalité. L’enveloppe budgétaire provinciale sera échelonnée sur deux années.

     

    La ministre déléguée à la Santé publique, Lucie Charlebois, n’a pas accordé d’entrevue au Devoir mercredi. Son attachée de presse, Bianca Boutin, a toutefois indiqué que celle-ci avait « toujours » voulu avoir des sites d’injection supervisée. Mme Charlebois avait pourtant pris plus d’un an avant de se résoudre à soutenir cette demande de la Ville de Montréal et des intervenants du milieu.

     

    « Mme Charlebois est pour, on travaille dans ce sens-là », a indiqué Mme Boutin.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.