Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    Le français à l’honneur en Amérique

    12 mars 2016 | Stéphane Gagné - Collaborateur | Actualités en société
    Les 40 participants de la quatrième édition de l’Université d’été sur la francophonie des Amériques en 2015
    Photo: Source Centre de la francophonie des Amériques Les 40 participants de la quatrième édition de l’Université d’été sur la francophonie des Amériques en 2015
    Ce texte fait partie d'un cahier spécial.
     

    Jusqu’au 23 mars, une panoplie d’activités se déroulera en Amérique du Nord pour célébrer le français. Organisé à l’initiative du Centre de la francophonie des Amériques (Centre), ce mois mettra le français à l’avant-plan par l’intermédiaire de diverses activités (ex. : colloques, ateliers, spectacles), et cela, de Mexico à Montréal en passant par Providence (Rhode Island). Survol de quelques activités et discussion avec Denis Desgagné, directeur du Centre, pour connaître l’origine de cette effervescence.


    Le Mois de la francophonie a débuté par un colloque, le 9 mars dernier, intitulé « Quelle stratégie pour l’avenir de la francophonie ? Bilan et perspectives ». Au cours de cet événement, divers intervenants ont réfléchi sur l’avenir de la francophonie en Afrique et en Amérique, et aussi sur le rôle qu’elle peut jouer dans la promotion du développement durable et dans la prévention des conflits et leur médiation.

     

    Au cours de la même journée, une rencontre avait lieu, à Québec, avec Pierre Nepveu, poète et spécialiste de la poésie québécoise. Cette rencontre avait pour but de faire découvrir l’oeuvre de l’auteur, récipiendaire du prix du Gouverneur général et de l’Ordre du Canada.

     

    Du 11 au 14 mars, le Mois de la francophonie prend la direction du Mexique. Une tournée d’ateliers pédagogiques se déroulera avec Marie-Christine Bernard, poète et romancière québécoise. Une nuit de la poésie aura lieu notamment à Mexico, le 12 mars, et des ateliers d’écriture se tiendront à l’Université nationale autonome du Mexique, dans la même ville, en collaboration avec le ministère des Relations internationales et de la Francophonie. « Ces événements sont le résultat d’une collaboration qui existe depuis plusieurs années entre le Mexique et le Centre », dit M. Desgagné.

     

    La semaine suivante, la pièce de théâtre On a tous une Lydia Lee, une création de Marie-Jo Thério, sera présentée au Théâtre de Quat’Sous en collaboration avec la Société nationale de l’Acadie (SNA), le Centre culturel Aberdeen et le Centre. « C’est une formule gagnante puisque cette pièce permet aux Québécois de mieux connaître la culture acadienne et les gens qui viendront la voir auront la chance de gagner un voyage pour deux personnes à Moncton, en août 2016, au moment où se tiendra la Fête nationale des Acadiens et le festival Acadie rock, dit M. Desgagné. Ce qui permettra ainsi à deux chanceux d’ici de découvrir l’Acadie. » M. Desgagné affirme avoir signé 300 partenariats de ce genre au cours de l’année 2015 avec des organismes et avec des individus. « Cela favorise la mobilité entre francophones en Amérique », dit-il.

     

    Également à Montréal, une Table ronde intitulée « Une langue vivante dans les Amériques ? » aura lieu le 23 mars à l’Université de Montréal. La comédienne Micheline Marchildon, l’auteur Jean-Benoît Nadeau et l’auteure-compositrice-interprète Marie-Jo Thério seront invités à débattre de la question.

     

    Le chanteur Zachary Richard est aussi très impliqué dans le Mois de la francophonie. Au conseil d’administration du Centre depuis les débuts, il donnera une conférence à la Cité universitaire francophone de Regina sur l’expérience francophone en Louisiane. Cela sera suivi d’un spectacle au Royal Saskatchewan Museum de Regina.

     

    De façon assez surprenante, un festival de la Francophonie aura aussi lieu à Chicago le 19 mars. Vous ne le saviez peut-être pas, mais il y a des francophones dans cette ville. Et assez pour organiser un festival ! L’Alliance française de Chicago, en association avec le Centre, organisera donc une Table ronde intitulée « Chez toi, chez moi. Fêter la littérature francophone », animée par l’écrivaine et poète innue Joséphine Bacon.

     

    Pour clôturer le Mois de la francophonie, un grand rassemblement franco-américain aura lieu à Providence, au Rhode Island, le 1er avril. Organisé en partenariat avec le Centre, le ministère des Relations internationales et de la Francophonie et le consulat général de France à Boston, il réunira 2000 élèves de français de la Nouvelle-Angleterre. Ces jeunes assisteront à une prestation du groupe ontarien Swing. Rappelons que dans les six États de la Nouvelle-Angleterre, on trouve 217 000 francophones.

     

    D’autres activités aussi auront lieu. Pour en connaître la liste complète, on peut consulter le site du Centre.

     

    Les origines du Centre et sa raison d’être

     

    Toutes ces festivités cadrent parfaitement avec la mission du Centre qui est de contribuer à la promotion et à la mise en valeur de la francophonie dans les Amériques. Le Centre, fondé en 2008 sous le gouvernement Charest, a ainsi pour objectif de tisser des liens avec les 33 millions de francophones des deux continents et de contribuer à une meilleure connaissance mutuelle des communautés francophones et des divers organismes qui oeuvrent pour la promotion du français.

     

    Une question se pose : comment le Centre s’y prend-il pour tisser des liens avec des communautés aussi dispersées et peu populeuses (à part le Québec) sur un territoire aussi grand ? « Nous utilisons beaucoup le numérique, dit M. Desgagné. Parmi les outils développés, nous avons créé une radio jeunesse des Amériques qui rend disponibles des contenus [ex. : des conférences] audio et aussi vidéo. Nous avons aussi mis en place une bibliothèque numérique qui a effectué, en 2015, 7200 prêts de livres numériques francophones auprès de 13 000 lecteurs. » Afin de faire la promotion de la littérature francophone, le Centre a développé deux activités littéraires, liées à la bibliothèque. Il s’agit du Club de lecture des Amériques qui met en vedette la littérature jeunesse des Amériques et du concours de twittérature des Amériques sous le thème « Ensemble, l’Amérique francophone » auquel des jeunes de 12 pays ont participé.

     

    Enfin, il est possible de devenir membre du Centre gratuitement. Cela permet de rester en lien avec le Centre et de suivre ses activités. « À ce jour, nous avons 30 000 membres », dit M. Desgagné.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.