Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous
    Prix du Québec

    Lise Payette, Manon Barbeau et Denis Marleau parmi les lauréats

    Le gouvernement honore 14 personnalités des milieux culturel et scientifique

    4 novembre 2014 |Le Devoir | Actualités en société

    Le gouvernement du Québec a honoré mardi après-midi 14 personnalités québécoises des domaines culturel et scientifique lors de la remise des Prix du Québec à l’Hôtel du Parlement.

     

    Parmi les lauréats, Manon Barbeau, fondatrice du Wapikoni mobile, s’est vu décerner le prix Albert-Tessier, soulignant la contribution exceptionnelle d’un artiste au domaine du cinéma, alors que Lise Payette, ex-femme politique et chroniqueuse au Devoir, hérite du prix Guy-Mauffette, soulignant la carrière d’une personnalité du monde de la radio et de la télévision.

     

    Le dramaturge Denis Marleau, fondateur du théâtre UBU, dont les créations ont rayonné à travers le monde, a reçu le prix Denise-Pelletier des arts de la scène. L’artiste en arts visuels Dominique Blain, dont les oeuvres ont été exposées à travers le monde, a décroché le prix de carrière Paul-Émile-Borduas. L’historien Denis Vaugeois, associé à la publication de plus d’un millier de titres au Québec et consultant pour la maison Larousse, a reçu le prix Georges-Émile-Lapalme, pour son apport à la langue française.

     

    Le prix Athanase-David, décerné à une personnalité du monde littéraire, est allé au poète, essayiste et ex-critique du Devoir Jean Royer, alors que le prix Gérard-Morrisset, honorant l’apport au patrimoine québécois, est revenu au spécialiste de la Nouvelle-France et professeur émérite de l’Université Laval, Jacques Mathieu. Le prix Ernest-Cormier, un tout nouveau prix destiné à saluer la contribution au milieu de l’architecture et du design, a par ailleurs été remis aux architectes Gilles Saucier et André Perrotte, à qui l’on doit notamment le Jardin des Premières Nations et de grands édifices institutionnels, comme le Perimeter Institue for Theorical Physics, à Waterloo.

     

    Du côté scientifique, le psychologue Camil Bouchard a reçu le prix Marie-Andrée-Bertrand visant à reconnaître l’innovation sociale, Paul Lasko, directeur de l’Institut de génétique des Instituts de recherche en santé du Canada, a hérité du prix Armand-Frappier, alors que Marc Le Blanc, criminologue salué pour ses recherches sur la délinquance s’est vu honoré du prix Léon-Gérin, couronnant l’excellence en sciences humaines et sociales.

     

    Le prix Wilder-Penfield, dévolu à la recherche biomédicale, a été décerné à Michael Meaney, un des neuroscientifiques les plus reconnus au monde, spécialisés dans les interactions mère-enfant.

     

    Enfin, François Soumis, mathématicien et inventeur de logiciels, s’est vu octroyer le prix Lionel-Boulet de la recherche industrielle, alors que Ke Wu, ingénieur pionnier dans le domaine des circuits intégrés à substrat pour les systèmes sans fil a été honoré du prix Marie-Victorin en sciences naturelles et génie.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.