Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Abonnez-vous!
    Connectez-vous

    Développement et paix - Cette menace qu’est l’industrie minière

    2 novembre 2013 |Claude Lafleur | Actualités en société
    L’exploitation minière dans les pays du Sud, comme aux Philippines notamment, inquiète Développement et paix.
    Photo: Agence France-Presse (photo) Joël Nito L’exploitation minière dans les pays du Sud, comme aux Philippines notamment, inquiète Développement et paix.
    Ce texte fait partie d'un cahier spécial.

    «La réputation du Canada sur la scène internationale est mise à mal par le comportement socialement irresponsable de l’industrie minière canadienne, déclare Ryan Worms. Lorsqu’on se rend en Afrique, en Amérique latine ou en Asie pour rencontrer des collectivités, celles-ci montrent clairement les impacts, souvent très négatifs, que l’industrie extractive canadienne a sur leur vie. »

     

    Voilà le constat que dresse le directeur adjoint au service des programmes au Canada de Développement et paix. Cet organisme de l’Église catholique canadienne, qui s’attaque aux racines des injustices et de la pauvreté dans le monde, fait par conséquent campagne afin que notre industrie minière se comporte de façon responsable dans les collectivités dont elle exploite les ressources. Dans le cadre d’une campagne lancée le 30 septembre et intitulée « Une voix pour la justice », Développement et paix diffuse via son site web de nombreux témoignages accablants.

     

    Cri d’alarme

     

    D’ailleurs, à l’occasion du lancement de cette campagne, plusieurs évêques provenant des pays du Sud ont fait état des violations des droits de la personne, du déplacement des populations, de l’utilisation inéquitable des ressources, sans compter la destruction de l’environnement dans leur collectivité. « L’industrie minière prétend être la source de grands avantages économiques, y compris la réduction de la pauvreté et la diversification de l’économie, a ainsi rapporté Mgr José Bantolo, évêque aux Philippines. L’industrie prétend améliorer les infrastructures locales, assurer des services sociaux et des services de santé… Mais nous, nous pouvons témoigner du contraire ! L’exploitation minière à grande échelle ne favorise pas un développement qui soit favorable à la population. Elle pose plutôt une menace immédiate à leurs moyens de subsistance et à une économie déjà fragile. Elle a entraîné des violations des droits de la personne. »

     

    « Notre campagne “ Une voix pour la justice ” s’adresse à tous les Canadiens et Canadiennes, enchaîne Ryan Worms, puisque nous devons tous prendre conscience que c’est la réputation du Canada - que ce sont les valeurs que nous défendons tous - qui sont bafouées dans le Sud par les agissements de l’industrie minière canadienne. »

     

    Que justice soit

     

    Chaque année, Développement et paix, qui oeuvre dans 20 pays du Sud, mène une campagne de sensibilisation et d’action visant à dénoncer la pauvreté, l’injustice et la violation des droits. « Et, clairement, en Amérique latine, en Afrique et en Asie, nos partenaires nous disent que l’exploitation des ressources naturelles - et plus particulièrement celle que pratique l’industrie minière - est extrêmement préoccupante pour eux », indique le directeur adjoint de Développement et paix.

     

    C’est ainsi que, par l’entremise de ses 10 000 membres à travers le Canada, l’organisme espère faire en sorte que chacun de nous prenne conscience des causes profondes de la pauvreté, des injustices et de la violation des droits dans le monde. « Nous visons à ce que, comme Canadiens, nous agissions afin de changer cet état de fait, résume Ryan Worms. Luttons tous ensemble contre la pauvreté et l’injustice ! »

     

    « Remarquez que nous ne sommes pas contre l’industrie minière, de préciser Ryan Worms. Nous avons même la conviction que l’exploitation minière peut se faire de façon responsable. Mais si un ombudsman indépendant pouvait traiter les cas problématiques, nous croyons alors que cela bénéficierait à l’ensemble de l’industrie. Car, voyez-vous, il y a des entreprises minières qui se comportent de façon responsable. »

     

    « Nous encourageons donc tout le monde à participer à notre campagne, car nous croyons que le gouvernement du Canada a tout à gagner, de même que l’industrie minière, estime Ryan Worms. Notre campagne est à l’avantage de tous ! »

     


    Collaborateur













    Envoyer
    Fermer

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.