Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!

    Les nouvelles normes de sièges d’auto pour enfants entrent en vigueur

    La réglementation canadienne sur les sièges d’auto pour enfants se classe parmi les plus sévères au monde. Un nouveau règlement entre en vigueur le 1er janvier.<br />
    Photo: Annik MH De Carufel - Le Devoir La réglementation canadienne sur les sièges d’auto pour enfants se classe parmi les plus sévères au monde. Un nouveau règlement entre en vigueur le 1er janvier.
    Lire la mise à jour de notre article le 3 mars 2014: Attaché à votre enfant? Attachez-le bien!
    Certains magasins affichent des soldes importants sur les sièges d’auto pour enfants cette semaine. C’est que le 1er janvier prochain, certains de ces modèles seront interdits de vente au Canada, avec l’entrée en vigueur d’un nouveau règlement.

    Les fabricants doivent désormais fournir des sièges pour bébés adaptés jusqu’à 10 kg (22 lb) plutôt que 9 kg et des sièges pour enfants suffisamment grands pour des enfants jusqu’à 30 kg (66 lb). De plus, les sièges doivent résister à des tests de sécurité encore plus rigoureux, rappelait aujourd’hui la ministre de la Santé au fédéral, Léona Aglukkaq, lors d’un point de presse.

    Les sièges déjà en circulation n’ont pas à prendre le chemin des rebuts. Les parents peuvent les utiliser jusqu’à ce qu’ils atteignent leur date d’expiration. La durée de vie des sièges varie habituellement de 5 à 8 ans.

    La nouvelle réglementation devait entrer en vigueur le 1er janvier 2011, mais les fabricants avaient demandé un délai au gouvernement fédéral, le temps d’écouler leurs stocks et de concevoir de nouveaux sièges.

    La réglementation canadienne se classe parmi les plus sévères au monde.
    L’éventail de modèles et de couleurs offert aux parents sera plus restreint à partir de janvier, observe Jean-Philippe Clément, des magasins pour enfants Clément. Les prix s’annoncent également légèrement à la hausse. Mais selon lui, la variété devrait revenir graduellement, à mesure que les fabricants font tester leurs nouveaux modèles. 

    Roch Tremblay, conseiller en sécurité routière à la Société d’assurance automobile du Québec (SAAQ), rappelle que si la plupart des parents savent choisir le siège qui convient au poids et à la taille de leur enfant, c’est au moment de l’utiliser que ça se complique. Arrimage inadéquat à la banquette, enfant mal attaché: la moitié des sièges d’auto seraient en fait mal installés, ce qui diminue de 70 % leur efficacité en cas d’accident et ce, peu importe que le modèle soit estampé 2011 ou 2012... En cas de doute, peut faire vérifier son siège dans l’un des 360 points de service homologués, dont les adresses sont disponibles sur les sites Web de la SAAQ et du CAA Québec. 

    Retarder le moment de changer de siège

    Les parents ont tendance à passer prématurément au siège de l’étape suivante, ont observé des chercheurs de la Nouvelle-Écosse en étudiant 426 familles de cette province. Aussi, la moitié des enfants qui auraient dû être installés sur un siège d’appoint (booster) étaient assis directement sur la banquette. Aussi, près de 30 % des enfants quittent le siège d’auto pour le siège d’appoint trop tôt.

    Une des recommandations les moins bien comprises par les parents est celle de placer les enfants dans un siège dos à la route le plus longtemps possible. Dès que la balance atteint les 9 kg, beaucoup de parents placent, à tort, leur enfant face vers l’avant, ont observé l’équipe de la Dre Nathalie Yanchar, professeure agrégée de chirurgie et d’urgentologie à l’université Dalhousie et directrice médicale du IWK Trauma Care de Halifax. En raison de l’immaturité de leur colonne vertébrale, les enfants courent davantage de risque face vers l’avant que vers l’arrière, écrit Mme Yanchar dans une étude récente, et la Société américaine de pédiatrie a recommandé en 2009 de conserver les sièges orientés vers l’arrière jusqu’à 2 à 4 ans. La SAAQ et Transport Canada recommandent d’utiliser le siège orienté vers l’arrière jusqu’à ce que l’enfant dépasse le poids et la taille maximale indiqués par le fabricant, parfois jusqu’à 20 kg (45 lb). 

    ***

    Quel siège convient à votre enfant?

    — Siège pour bébé (coquille) orienté vers l’arrière: Bébés de 22 lb et moins (10 kg)

    — Siège pour enfant:
    • Face vers l’arrière: Enfant de plus de 22 lb, parfois moins selon les marques. Certains sièges peuvent rester orientés vers l’arrière jusqu’à 45 lb (20 kg). Le garder dans cette position aussi longtemps que possible. 
    • Face vers l’avant: Enfant de plus de 22 lb (10 kg) et marchant sans aide. Jusqu’à 30 kg (66 lb), parfois plus selon les marques. L’utiliser le plus longtemps possible avant de passer au siège d’appoint.
    — Siège d’appoint (booster) : Enfant de plus de 40 lb (18 kg) et ce jusqu’à ce que son poids atteigne la limite indiquée par le fabricant et qu’il mesure 63 cm du sommet du crâne au siège.

    ***

    Pour en savoir plus
     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer
    Blogues

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel