Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    BPR s'intéresse aux petites centrales

    La firme de génie-conseil a elle-même offert ses services à trois municipalités

    La firme de génie-conseil BPR s'intéresse de très près aux projets de petites centrales hydroélectriques dans le monde municipal. En offrant ses services avant même d'être sollicitée, BPR s'est positionnée pour rafler une multitude de petits contrats.

    Trois exemples illustrent la façon de faire de BPR: à Shannon, près de Québec, à Sainte-Ursule, en Mauricie, et à Aumond, en Outaouais. Dans chacune de ces municipalités, BPR a obtenu des contrats de gré à gré.

    La Fondation Rivières entend s'opposer publiquement à ces projets aujourd'hui. Pour l'organisme de défense du patrimoine hydraulique du Québec, ces trois projets sèment le doute quant au processus d'octroi de contrats. La Fondation Rivières estime que la situation mérite une enquête pour s'assurer que les nouvelles règles gouvernementales sont suivies.

    La municipalité de Shannon a accordé un contrat de 9500 $ à BPR (contrat majoré par la suite à 14 500 $) pour la «phase 1 d'une étude de préfaisabilité pour l'aménagement du site hydroélectrique». La résolution du conseil municipal indique que c'est BPR qui a offert ses services.

    Le contrat a été octroyé le 3 août 2009, soit deux semaines après qu'Hydro-Québec eut lancé un appel d'offres pour la construction de petites centrales privées à travers la province, ce qui laisse voir que BPR était prête à faire des propositions. Un deuxième contrat (22 500 $) concernant ce projet a été accordé à BPR en septembre dernier.

    Un citoyen de Shannon, Alain Guay, s'est plaint à la mi-septembre auprès du ministère des Affaires municipales, estimant qu'il s'agit peut-être d'un fractionnement illégal de contrats. «Il apparaît important de vérifier si les élus de Shannon agissent sous les directives de BPR», indique M. Guay dans sa lettre, dont Le Devoir a obtenu copie. M. Guay souligne également que la municipalité refuse de remettre l'étude réalisée par BPR. Le maire de Shannon n'a pas rappelé Le Devoir.

    À Sainte-Ursule, le projet d'une petite centrale de 1,8 mégawatt dans la chute du parc de la rivière Maskinongé retient également l'attention de BPR. Le 7 septembre dernier, le conseil municipal a accordé trois contrats de moins de 25 000 $ à BPR, tous liés au projet, pour un total de 66 500 $. Trois semaines plus tard, les élus faisaient volte-face et annulaient les contrats. Seul le mandat de validation des données techniques et économiques a été maintenu (accordé à BPR pour 22 000 $).

    Que s'est-il passé durant cette période? «J'ai pris d'autres renseignements auprès de moi-même et on a redécidé», a expliqué hier le maire Réjean Carle, niant qu'il y ait une intervention extérieure. À la lecture du procès-verbal municipal, on apprend toutefois que la firme Génivar a offert ses services, tout comme BPR.

    Selon le maire, les premières évaluations laissent voir une possibilité de revenus annuels nets de 280 000 $, soit l'équivalent de 30 % des taxes foncières actuelles. L'étude de BPR sera déposée lundi prochain au conseil municipal.

    À Aumond, une étude exploratoire a été menée par BPR en 2009 pour la construction d'une petite centrale d'une puissance de 0,5 mégawatt. C'est l'équivalent de la puissance d'une pale d'éolienne.

    Jusqu'à maintenant, le projet est lié à la réfection du barrage qui surplombe la rivière Joseph et qui date du XIXe siècle. La municipalité a lancé récemment un appel d'offres de services professionnels pour procéder à la réfection du barrage. «Des discussions ont eu lieu entre les élus et la firme BPR à ce sujet», a affirmé hier le directeur général de la municipalité, Rénald Mongrain.

    Ce dernier a également indiqué que «les choses évoluent très rapidement» et que d'autres scénarios sont étudiés. Le conseil municipal en rendra compte mardi prochain.












    Envoyer
    Fermer

    Articles les plus : Populaires|Aimés
    Articles les plus : Populaires|Aimés
    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.