Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    Qualité de vie, qualité de ville - Saint-Étienne rencontre Montréal

    «Les villes ont leur singularité et leur individualité à sauvegarder»

    Le XXIe siècle sera le siècle des villes. Pour réinventer le site urbain, le colloque intitulé Les Villes laboratoires du design, à Saint-Étienne, a présenté des stratégies pigées un peu partout autour du globe. Rencontre riante, la veille du colloque, avec trois membres du comité scientifique, fous de design.

    Tassés en demi-cercle, ils sont trois, se coupant la parole pour terminer l'idée de l'autre, visiblement complices. Philippe Poullaouec-Gonidec, titulaire de la chaire Unesco en paysage et environnement de l'Université de Montréal. Josyane Franc, manager des relations internationales à la Cité du design et de l'École supérieure d'art et design de Saint-Étienne. Et Marie-Josée Lacroix, qu'on nomme en coulisses Madame Design Montréal, directrice du Bureau Design Montréal de la Ville de Montréal.

    Après le précédent colloque, Nouvelles Villes de design, à Montréal en 2004, l'équipe «a identifié des régions avec des politiques qui mettent de l'avant la création en design», explique Marie-Josée Lacroix. Le nouveau colloque, précise Josyane Franc, présente des microprojets comme des réalisations monumentales, d'Eindhoven, Séoul ou Copenhague, et rassemble plus de pays que ce qu'on voit habituellement aux Entretiens.

    Philippe Poullaouec-Gonidec indique que «les enjeux urbains sont les mêmes partout, mais on veut démontrer la grande diversité des façons de faire. Les villes ont leur singularité et leur individualité à sauvegarder.» Et un souffle à retrouver.

    «Avant l'ère industrielle, poursuit M. Poullaouec-Gonidec, les villes étaient des lieux de production. C'est la campagne et la nature qu'on appréciait. Le XXIe siècle sera le siècle des villes. Il l'est devenu en 2007 quand la population mondiale a chaviré pour une majorité urbaine. Maintenant, on voit les villes comme des objets à découvrir et des lieux d'expérience. L'idée, c'est de mieux faire vivre les gens dans les villes, mais aussi de solliciter leurs sens, de générer des impressions, des expressions.»


    De Montréal à Saint-Étienne

    C'est autour de l'engagement que le colloque Les Villes laboratoires du design se déploie. Engagement des dirigeants à réenchanter la ville, mais aussi engagement citoyen et professionnel.

    Selon Marie-Josée Lacroix, «le design s'appuie encore sur des politiques volontaristes instaurées par des gens qui se battent pour un mieux-être. Il est vu comme luxueux, élitiste. L'architecture, le paysage, l'urbanisme, les gens ne comprennent pas que ça aussi, c'est du design. On doit tous un peu militer.» Mais un lien mystérieux semble réunir, côté design, Saint-Étienne et Montréal.

    Saint-Étienne a été la première à reprendre le concours Commerce Design, né à Montréal pour encourager la qualité de l'aménagement des commerces et vitrines. «Montréal n'est pas à l'échelle de Paris ou de Londres, rappelle MmeLacroix. Il nous est plus facile de dialoguer et d'apprendre avec des villes plus petites, parce qu'on n'a pas les enjeux des mégapoles.»

    Et les deux villes se retrouvent dans leur passé industriel, comme dans le fait qu'elles ne sont pas charmantes, «pas comme Québec, par exemple», dit M. Poullaouec-Gonidec en riant, mais «belles dans ce qu'elles ont d'humain».

    Et Josyane Franc renchérit: «À Saint-Étienne, on a cet adage qui dit qu'on pleure en arrivant... et qu'on pleure en repartant.» Ce à quoi Marie-Josée Lacroix rajoute: «Une enquête de Tourisme Montréal a dévoilé que ce que les touristes aiment le plus de Montréal, ce sont les Montréalais!» Et Philippe Poullaouec-Gonidec de rajouter, tout sourire: «... contrairement à Paris, dont on dirait que c'est une belle ville, mais que les Parisiens sont chiants!»

    ***

    Collaboratrice du Devoir












    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.