Quoi retenir de la fin de semaine?

Photo: Jacques Nadeau Le Devoir
  • Justin Trudeau aux Philippines

    Justin Trudeau aux Philippines

    Justin Trudeau participera cette semaine au Sommet annuel des pays de l’Asie de l’Est, où il souhaite augmenter le rôle du Canada, notamment dans les domaines de la sécurité et du commerce. Il est arrivé à Manille dimanche. Seul problème : il devra jongler avec le thème délicat des droits de la personne, concernant le Myanmar ou les Philippines.

  • Sylvain Archambault admet des torts

    Sylvain Archambault admet des torts

    Le réalisateur a diffusé dimanche un communiqué visant à admettre des torts face à des allégations d’inconduite sexuelle. « On a fait grand état au cours des derniers jours d’allégations me concernant. Bien que plusieurs de celles-ci doivent être nuancées, certains témoignages rapportés ont un fondement de vrai », a-t-il indiqué. En milieu de semaine, un article de La Presse rapportait les témoignages de plusieurs acteurs dénonçant les comportements du réalisateur sur les plateaux de tournage.

  • Manifestation contre le racisme à Montréal

    Manifestation contre le racisme à Montréal

    Une manifestation réunissant plusieurs organisations contre le racisme ou l’extrême droite a eu lieu dimanche dans les rues de Montréal… Elle visait notamment à marcher contre la loi sur la neutralité religieuse.

  • Le « président Instagram » réélu en Slovénie

    Le « président Instagram » réélu en Slovénie

    Borut Pahor a été élu pour un deuxième mandat en Slovénie. Selon les premiers résultats, il aurait obtenu 53,13 % des voix contre 46,87 % pour son rival, Marjan Sarac. Suivi par plus de 45 000 abonnés, son compte Instagram, sur lequel il publie des photos privées, a participé à créer son image d’homme politique moderne.

  • Mariano Rajoy à Barcelone

    Mariano Rajoy à Barcelone

    Le chef du gouvernement espagnol était à Barcelone dimanche afin de présenter son candidat aux élections régionales organisées le 21 décembre. Il a profité d’un meeting organisé par son parti, le Parti populaire, pour demander aux sièges sociaux des entreprises de ne pas déménager de la région catalane. C’est la première visite de Mariano Rajoy à Barcelone depuis la mise sous tutelle de la Catalogne qui a suivi le référendum sur l’indépendance.