23 millions de dollars pour contrer la violence sexuelle sur les campus

La ministre Hélène David
Photo: Jacques Boissinot Archives La Presse canadienne La ministre Hélène David

Québec vient d’annoncer l’octroi d’une somme de 23 millions de dollars sur cinq ans pour contrer les violences sexuelles à l’enseignement supérieur.

 

La ministre Hélène David en a fait l’annonce lundi à l’Université de Montréal, en compagnie de nombreux représentants du milieu universitaire.

 

La ministre David a aussi annoncé le dépôt d’un projet de loi dans les prochaines semaines avec un encadrement et des contraintes.

 

La stratégie d’intervention à ce sujet prévoit de la prévention, des mesures quant au traitement des plaintes et l’accompagnement des victimes ainsi que des mesures quant à la sécurité des lieux.

 

D’autres détails suivront.

  • Robert Beauchamp - Abonné 21 août 2017 15 h 02

    La cohérence

    Primo, Il n'y a pas que la violence sexuelle qu'à l'enseignement supérieur. Secundo les locaux dédiés à l'enseignement, qu'ils soient loués ou prêtés pour les occasions de fiesta de fin d'année ne devraient plus être utilisés lorsqu'ils deviennent des lieux de beuverie, de harcèlements ou de viols le cas échéant. Le viol étant un crime, les locaux devraient alors être réservés aux fins pour lesquels ils ont été créés. Prétendre que l'on ne peut pénaliser l'ensemble à cause de quelques-uns, n'est qu'un prétexte à argument sur la quadrature du cercle et la prévention contre ce type de crime surtout dans une institution d'enseignement devrait être une priorité non négociable.