Nantes - Des pompiers formés par l’entreprise

Nantes — Le chef des pompiers de la municipalité de Nantes, qui ont éteint un premier incendie sur le train qui a ensuite explosé à Lac-Mégantic, a déclaré lundi que les règles d’intervention de la compagnie ferroviaire ont été scrupuleusement respectées.


Patrick Lambert a affirmé que lui et ses hommes ont reçu une formation de la part de la Montreal, Maine Atlantic (MMA), l’entreprise propriétaire d’un convoi de pétrole.


M. Lambert a expliqué que ses pompiers étaient déjà intervenus quatre fois au cours des huit dernières années pour éteindre des incendies sur les locomotives de l’entreprise.


Le directeur du service des incendies de Nantes, à 10 km de Lac-Mégantic, a affirmé qu’il ne comprend pas comment le train a pu être laissé en marche, vendredi en fin de soirée, sans surveillance. C’est un appel d’urgence d’un citoyen qui a alerté les pompiers. Des flammes sortaient de la cheminée quand les 12 pompiers sont arrivés.


La MMA a affirmé que le convoi s’est mis en marche sans conducteur car les freins du convoi s’étaient desserrés en raison de l’arrêt du moteur. M. Lambert a affirmé que lors de l’intervention des pompiers, le moteur avait été coupé, une procédure prévue par l’entreprise.


Selon M. Lambert, deux représentants de MMA étaient présents lorsqu’ils sont partis, une fois le feu éteint, 45 minutes après le début de l’intervention. « Les gens de MMA ont dit : « c’est beau, le train est sécurisé, il n’y a plus de feu, il n’y a plus rien, il n’y a plus de danger ». On a eu notre libération et on est partis », a-t-il affirmé.

4 commentaires
  • Bernard Terreault - Abonné 9 juillet 2013 08 h 19

    Simple

    Quand un train est arrêté sans surveillance dans une faible pente, il suffirait de coincer des petits blocs sur les rails devant des roues (peut-être deux par wagon) pour empêcher que le train puisse se mettre en branle. Évidemmnt, ça devrait être fait à la main, ça prendrait peut-être 30 minutes. A 35$ de l'heure, disons que ça coûterait 17.50$ à la compagnie, est-ce trop demander?

    • Yvan Dutil - Inscrit 9 juillet 2013 16 h 47

      C'est à quoi servent les freins à main. La seule chose de plus aurait été d'ajouter un dérailleur.

    • Pierre Lefebvre - Inscrit 10 juillet 2013 06 h 52

      Que penseriez-vous de fermer la valve d'air pour ne pas que le système se vide ?

      Je sais, je me répète.

    • Jacques Moreau - Inscrit 10 juillet 2013 11 h 48

      Bien sûr, un frein a main aurait dû être appliqué, etc.... J'aimerais rappeller une vérité que j'ai entendue d'un gars de sécurité aérienne: " il y a une différence entre ce qu'un homme peut faire et ce qu'il va faire".