Mariage homosexuel - Un prêtre est rappelé à l'ordre

Saint-Jean, T.-N. — Un prêtre catholique qui avait dénoncé l'hypocrisie de l'Église concernant les mariages entre conjoints de même sexe a été prié de se taire.

L’archevêque Brendan O’Brien, à la tête du diocèse de Saint-Jean-de-Terre-Neuve, a fait savoir que le sermon du révérend Paul Lundrigan était «totalement inacceptable». Il est de la responsabilité d’un prêtre de livrer les enseignements de l’Église catholique, déclare l’archevêque dans un entretien.
Mgr O’Brien explique avoir rencontré le révérend Lundrigan, et que tous deux ont convenu que ses commentaires étaient inacceptables.
Le 10 août dernier, M. Lundrigan s’est attiré une salve d’applaudissements lorsqu’il a déclaré, devant ses paroissiens de St. Kevin à Goulds et de St. Joseph à Petty Harbour, qu’il ne procéderait pas à des mariages gais, mais n’encouragerait personne à appuyer ou rejeter le gouvernement sur la légalisation ou non des mariages entre conjoints homosexuels.
Plus tard, il avait déclaré en substance que l’Église aurait mieux fait de s’élever contre les agressions sexuelles sur des mineurs.
«Ces dernières années, des milliers d’enfants sont passés devant les écrans de télévision pour raconter leurs histoires terrifiantes et la manière dont leur vie a été à jamais brisée par les agressions dont ils ont été victimes dans des orphelinats ou des pensionnats catholiques», avait alors déclaré le révérend Lundrigan au St. John’s Telegram.
Le révérend, qui n’a pu être joint hier, est apparu dimanche aux côtés de l’archevêque O’Brien, venu rectifier le tir à Goulds et Petty Harbour. L’archevêque a déclaré devant les paroissiens que le révérend s’était repenti et qu’il pouvait poursuivre son travail au sein des deux paroisses.