Mariage gai: l'opposition soupçonne Harper de vouloir faire marche arrière

Ottawa - La position du gouvernement fédéral dans une cause de divorce en Ontario remet en question le droit au mariage pour les conjoints de même sexe, selon l'opposition libérale.

La cause est celle de deux lesbiennes étrangères qui se sont mariées au Canada et qui tentent, aujourd'hui, de divorcer ici.
 
Or, selon un article du Globe and Mail, Ottawa plaide que le divorce n'est pas permis aux deux femmes. Étant étrangères et habitant des juridictions où le mariage entre conjoints de même sexe n'est pas reconnu, leur mariage canadien serait nul, selon les avocats du gouvernement. Pas de mariage, donc pas de divorce.
 
Interrogé à ce sujet lors de son passage à Halifax jeudi matin, Stephen Harper a dit ignorer les détails de la cause. Il a ensuite assuré qu'il n'avait pas l'intention de rouvrir le débat sur le mariage des conjoints de même sexe au Canada.
 
Les libéraux doutent de sa bonne foi. Stéphane Dion dit voir la main du premier ministre et celle de son ministre de la Justice dans cette affaire. Il est convaincu que la position d'Ottawa dans la cause ontarienne n'est pas une initiative des avocats du ministère fédéral de la Justice, sans intervention politique.
 
Denis Coderre lui fait écho, rappelant que M. Harper a toujours été contre le mariage des conjoints de même sexe.
 
De son côté, Irwin Cotler, qui était ministre de la Justice lorsque la loi canadienne a reconnu le mariage pour les conjoints de même sexe, estime indéfendable le raisonnement que le mariage au Canada d'un couple étranger n'est pas valide si le pays du couple ne reconnaît pas l'union de deux lesbiennes.
11 commentaires
  • northernbud - Inscrit 12 janvier 2012 11 h 57

    Seulement des soupçons ?

    Ou bien on dort au gaz, ou bien on est d'une naïveté dangereusement navrante ici. Quand on voit à quelle vitesse et avec quelle subtilité ce gouvernement est en train de passer le rouleau compresseur dans tout ce qui est droits

  • mc_lessard - Inscrite 12 janvier 2012 14 h 49

    Perte de temps

    Si le débat sur la question du mariage homosexuel est ré-ouvert, le gouvernement Canadien perdra son temps... beaucoup d'encre, de disputes et scandales à venir, pour aucune bonne raison. Un magnifique bon en arrière...

  • Jean-Léon Laffitte - Inscrit 12 janvier 2012 15 h 41

    La France a rejeté le "mariage" des partenaires de même sexe

    Elle a plutôt institué le "pacs". Bien qu'elle soit anglophile, la France demeure précise sur les termes utilisés. On marie des couleurs entre elles parce qu'elles sont différentes. On marie un homme et une femme parce qu'ils sont différents. On ne "marie" pas un homme et un homme, ni une femme et une femme. La loi peut dire ce qu'elle veut, la langue française est un modèle de clarté. Le "mariage" de partenaires homosexuels est une impossibilité conceptuelle. Il est donc toujours nul!

  • hugues2 - Inscrit 12 janvier 2012 16 h 39

    Le mariage célèbre l'amour avant tout

    Peu importe qui sont les mariés, le débat est clos.

    Si Harper et sa bande d'extrémistes radicaux qui gouvernent ce pays décident de revoir ce qui ne plait pas à sa base de born again anti-gais, c'est certain qu'il va trouver bien du monde sur son chemin.

    En ce moment, Harper et sa bande d'extrémistes radicaux sont en croisade contre les "valeurs" qui on façonné positivement l'image de ce pays à travers le monde, il détruit notre réputation à grand coup de hache et c'est vous qui devrez en payer le prix tant ici qu'à l'étranger où j'espère vous vous ferez un devoir de vous dissocier de ces dangereux extrémistes de droite qui prient la bible au lieu de sauver une personne qui une crise en avion.

  • Nelson - Inscrit 12 janvier 2012 17 h 13

    Il faut être conservateur fanatique religieux pour favoriser la discrimination.


    Les conservateurs n'ont pas ce qu'il faut pour comprendre qu'il n'ont pas le droit d'abuser, de discriminer, et de s'attaquer aux droits des canadiens à être égaux devant la Loi.

    Quand je pense qu'ils voulaient refuser le financement à un organisme d'aide aux toxicomanes, en sachant que mort allait s'en suivre pour certains parmi eux...

    Et en sachant qu'ils ont coupé le financement de l'aide médicale pour des femmes qu'interrompent leur grossesse dans des pays du Tiers Monde ( ils aimeraient faire ça ici aussi), en sachant que mort et traumatismes graves vont s'en suivre avec elles...

    Et en sachant qu'ils veulent déporter Mugasera vers un Pays ou il sera torturé...

    Je me demande de quoi ils son faites ces gens là......que ne feraient jamais ça à eux mêmes ou à leur parenté, d'ailleurs.