Le cardinal Ouellet déplore le vide spirituel au Québec

Québec — Le cardinal Marc Ouellet affirme que ses compatriotes du Québec sont désorientés, démotivés, instables et attirés par des valeurs superficielles.

Dans un article publié par une revue milanaise et repris par un quotidien italien et le Journal de Québec, le primat de l'Église catholique canadienne signale que le vrai problème du Québec est un vide spirituel créé par une rupture religieuse et culturelle.

À son avis, cela explique le désarroi des jeunes, la chute vertigineuse des mariages, le faible taux de natalité et le nombre élevé d'avortements et de suicides. Tous ces problèmes profonds, ajoute-t-il, entraînent des coûts considérables pour le système de santé.

Il s'en prend aussi au nouveau cours obligatoire d'éthique et de culture religieuse. Il doute que cette formation permette l'harmonie entre les groupes religieux.

Le cardinal Ouellet écorche aussi les médias du Québec, qu'il accuse de propager le discours des opposants au catholicisme, ce qui favorise une culture du mépris envers l'héritage religieux. Enfin, il estime que le Québec est mûr pour une nouvelle évangélisation en profondeur.