Philippe Couture - Le Devoir http://www.ledevoir.com fr-ca Copyright 2008-2009, Le Devoir webmaster@ledevoir.com (Le Devoir) 1440 http://www.ledevoir.com/images/ul/graphiques/logo_devoir.gif Philippe Couture - Le Devoir http://www.ledevoir.com Philippe Couture Théâtre - Le Yukon est trop grand Tue, 16 Apr 2013 00:00:00 -0400 http://www.ledevoir.com/culture/theatre/375779/le-yukon-est-trop-grand http://www.ledevoir.com/culture/theatre/375779/le-yukon-est-trop-grand Théâtre Tous les textes de Sarah Berthiaume, de Villes mortes à Yukonstyle en passant par Le... redaction@ledevoir.com (Philippe Couture) Théâtre - Les vertiges de la finance Tue, 09 Apr 2013 00:00:00 -0400 http://www.ledevoir.com/culture/theatre/375178/les-vertiges-de-la-finance http://www.ledevoir.com/culture/theatre/375178/les-vertiges-de-la-finance Théâtre La crise financière de 2008 et ses multiples ramifications ont agi comme un... redaction@ledevoir.com (Philippe Couture) Dieudonné Niangouna et la pensée rebelle Tue, 02 Apr 2013 00:00:00 -0400 http://www.ledevoir.com/culture/theatre/374649/dieudonne-niangouna-et-la-pensee-rebelle http://www.ledevoir.com/culture/theatre/374649/dieudonne-niangouna-et-la-pensee-rebelle Théâtre Dieudonné Niangouna est né à Brazzaville et y habite toujours. Avec le spectacle La dernière interview, mis en scène par Catherine Boskowitz, il fera sa première visite montréalaise. En France, pourtant, il y a déjà longtemps qu’il est applaudi sur de nombreuses scènes et reconnu pour la fougue et l’impétuosité de sa parole ; sa langue carbure à l’urgence et s’ancre dans l’oralité des rues congolaises, avec un soupçon de poésie. Il raconte sans faux-fuyants les blessures d’un pays trop souvent en guerre et les cicatrices de la colonisation française. redaction@ledevoir.com (Philippe Couture) Théâtre - Le réconfort des oursons en peluche Thu, 28 Mar 2013 00:00:00 -0400 http://www.ledevoir.com/culture/theatre/374374/le-reconfort-des-oursons-en-peluche http://www.ledevoir.com/culture/theatre/374374/le-reconfort-des-oursons-en-peluche Théâtre Quel rôle jouent, dans une société compétitive comme la nôtre, les déficients intellectuels ? La comédienne Caroline Gendron propose de répondre à cette question en offrant aux spectateurs un moment d’observation : une pièce qui ausculte la vie d’une adulte-enfant, selon le rythme et l’imaginaire de cette petite fille prise dans un corps d’adulte. Gabie, coécrit avec Marie-Ève Gagnon (qui signe aussi la mise en scène), est un solo théâtral de facture modeste, qui reprend un personnage développé par Caroline Gendron dans de courtes formes, notamment lors du spectacle Parlons chasse et pêche en 2005. redaction@ledevoir.com (Philippe Couture) Théâtre - Impressions de ruralité Sat, 23 Mar 2013 00:00:00 -0400 http://www.ledevoir.com/culture/theatre/373961/impressions-de-ruralite http://www.ledevoir.com/culture/theatre/373961/impressions-de-ruralite Théâtre La langue de Marjolaine Beauchamp, slameuse émérite, est très texturée. Brutale, crue, accidentée, elle n’en est pas moins structurée, musicale et ciselée. Ses mots, surtout, s’alignent et se confrontent pour créer de fortes images de dévastation et de désespérance : sa langue sent la cigarette et la taverne de fond de village. redaction@ledevoir.com (Philippe Couture) Théâtre jeunes publics - De l’angoisse à l’imaginaire Tue, 19 Mar 2013 00:00:00 -0400 http://www.ledevoir.com/culture/theatre/373561/de-l-angoisse-a-l-imaginaire http://www.ledevoir.com/culture/theatre/373561/de-l-angoisse-a-l-imaginaire Théâtre Depuis sa sortie de l’École nationale de théâtre, on persiste à considérer Pier-Luc Lasalle comme un auteur prometteur, tout en attendant le texte abouti qui nous le révélera à son summum. Disons qu’il s’est montré plus apte à ausculter une société contaminée par les codes de la publicité (dans Judith aussi) qu’à décortiquer les aléas des relations amoureuses (dans L’anatomie du chien). Ce sont là des préoccupations bien adultes, et j’étais donc fort curieux de voir à quoi il consacrerait son premier texte pour jeune public. Exit la société de consommation et l’individualisme ambiant : Clara dans les bois raconte l’histoire d’une fillette angoissée à l’idée que son père l’ait oublié sur le banc public où elle l’attend chaque jour, et qui se réfugie dans l’imaginaire pour mieux juguler ses peurs. redaction@ledevoir.com (Philippe Couture) Quand Jocaste se révèle Mon, 11 Mar 2013 00:00:00 -0400 http://www.ledevoir.com/culture/theatre/372930/quand-jocaste-se-revele http://www.ledevoir.com/culture/theatre/372930/quand-jocaste-se-revele Théâtre Nancy Huston, dans ses plus récents écrits, notamment dans Reflets dans un oeil d’homme, fait le procès des théories constructivistes qui nient la différence biologique entre les sexes et prétendent que le fait d’être homme ou femme n’est que le résultat d’une construction culturelle. Ainsi, quand elle décide de donner la parole à Jocaste, mère et femme d’Oedipe, qui ne s’exprime guère dans les pièces de Sophocle, elle la fait parler de sa féminité en insistant d’abord sur l’expérience de la maternité, puis sur les élans amoureux qui l’ont unie à son bel Oedipe. redaction@ledevoir.com (Philippe Couture) Théâtre - À l’envers du monde Sat, 09 Mar 2013 00:00:00 -0500 http://www.ledevoir.com/culture/theatre/372811/a-l-envers-du-monde http://www.ledevoir.com/culture/theatre/372811/a-l-envers-du-monde Théâtre C’est un phénomène, ce Duda Paiva ! À sa deuxième visite à Montréal, après avoir présenté Angel en 2009 à La Chapelle, l’ex-danseur contemporain devenu l’un des artistes les plus avant-gardistes du théâtre de marionnettes européen gagnera assurément de nouveaux (et nombreux) adeptes chez nous. Son théâtre de marionnettes dansé réinvente le rapport entre le corps humain et la marionnette : il crée des ballets virtuoses dans lesquels il fusionne (littéralement) avec ses charmants personnages de mousse. redaction@ledevoir.com (Philippe Couture) Théâtre thérapeutique? Sat, 09 Mar 2013 00:00:00 -0500 http://www.ledevoir.com/culture/theatre/372846/theatre-therapeutique http://www.ledevoir.com/culture/theatre/372846/theatre-therapeutique Théâtre Les intentions de Marc- André Bourgault, jeune comédien qui se risque à la mise en scène pour la deuxième fois (trop prématurément, oserais-je dire), sont on ne peut plus claires. L’histoire qu’il tente de raconter est la sienne. Au bout de la série de représentations, il sera potentiellement libéré d’un lourd passé. C’est à peu près ce qu’il dit dans la plus touffue de ses narrations, énoncées depuis l’arrière-scène, où il agit comme une sorte de guide dans le parcours très (trop) fragmentaire de sa vie brisée par l’inceste. redaction@ledevoir.com (Philippe Couture) Théâtre - La fabrication d’un moi grandiloquent Tue, 05 Mar 2013 00:00:00 -0500 http://www.ledevoir.com/culture/theatre/372459/la-fabrication-d-un-moi-grandiloquent http://www.ledevoir.com/culture/theatre/372459/la-fabrication-d-un-moi-grandiloquent Théâtre Cinq visages pour Camille Brunelle (paru aux éditions Leméac sous le bien meilleur titre Nous voir nous) ausculte avec une rare précision les mécanismes de fabrication d’un moi grandiloquent sur les réseaux sociaux, avec tout ce que cela implique de mensonge, de narcissisme et d’esprit de compétition. Une pièce d’orfèvrerie, au rythme implacable, portée par cinq comédiens à l’avenant et par une mise en scène délicieusement ironique de Claude Poissant, qui a évité tous les pièges du pathos, sachant garder une distance avec son sujet. redaction@ledevoir.com (Philippe Couture)