Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!

    Résultats de recherche

    information Lancer la recherche...
    Aide à la recherche
    • " " : pour retrouver l’expression exacte.
    • Sans guillemets : équivaut à OU entre les termes.
    • +terme : inclure le terme.
    • -terme : exclure le terme.
    • * : caractère de substitution.
    Par défaut, les articles publiés dans la dernière semaine sont affichés. Plus d'information
    Recherche avancée

    1 à 10 sur 22132
    • 1
      Voilà ce qui arrive quand on a bien travaillé: on prend une retraite bien méritée! Le Devoir a dit vendredi au revoir et merci à trois de ses grands artisans des dernières décennies. Claude Turcotte (à gauche) y travaillait comme reporter depuis 31 ans.  Jean-Robert Sansfaçon, ex-rédacteur en chef et éditorialiste, comptait 16 années de service. Danielle Ross, agente de recouvrement, a travaillé à l'administration du journal durant 38 ans. En fait, Jean-Robert Sansfaçon et Claude Turcotte ne se retirent pas complètement. Le premier continue de signer régulièrement des éditoriaux pour Le Devoir et le second y collaborera périodiquement.

      Chouette, la retraite !

      28 septembre 2009 | Le Devoir | Médias
      Voilà ce qui arrive quand on a bien travaillé: on prend une retraite bien méritée! Le Devoir a dit vendredi au revoir et merci à trois de ses grands artisans des dernières décennies. Claude Turcotte (à gauche) y travaillait comme reporter depuis 31 ans.
      0 réaction | 0 vote
    • 2
      Voilà ce qui arrive quand on a bien travaillé: on prend une retraite bien méritée! Le Devoir a dit vendredi au revoir et merci à trois de ses grands artisans des dernières décennies. Claude Turcotte (à gauche) y travaillait comme reporter depuis 31 ans.  Jean-Robert Sansfaçon, ex-rédacteur en chef et éditorialiste, comptait 16 années de service. Danielle Ross, agente de recouvrement, a travaillé à l'administration du journal durant 38 ans. En fait, Jean-Robert Sansfaçon et Claude Turcotte ne se retirent pas complètement. Le premier continue de signer régulièrement des éditoriaux pour Le Devoir et le second y collaborera périodiquement.

      Chouette la retraite

      29 septembre 2009 
      Voilà ce qui arrive quand on a bien travaillé: on prend une retraite bien méritée! Le Devoir a dit vendredi au revoir et merci à trois de ses grands artisans des dernières décennies. Claude Turcotte (à gauche) y travaillait comme reporter depuis 31 ans. Jean-Robert Sansfaçon, ex-rédacteur en chef et éditorialiste, comptait 16 années de service. Danielle Ross, agente de recouvrement, a travaillé à l'administration du journal durant 38 ans. En fait, Jean-Robert Sansfaçon et Claude Turcotte ne se retirent pas complètement. Le premier continue de signer régulièrement des éditoriaux pour Le Devoir et le second y collaborera périodiquement.
    • 3
    • 4

      En bref - Désistement

      Après avoir requis et obtenu l'autorisation de participer à l'enquête imminente du coroner sur la mort de Fredy Villanueva survenue lors d'une opération policière à l'été 2008, la Ligue des droits et libertés a annoncé hier sa décision de s'en retirer, faute d'avoir obtenu un engagement ferme de la part du juge Robert Sansfaçon d'aller au fond des choses.
      0 réaction | 0 vote
    • 5

      Nominations au Devoir

      20 mars 1999
      Jean-Robert Sansfaçon et Michel Venne ont respectivement été nommés hier au poste de rédacteur en chef et à celui de rédacteur en chef adjoint au Devoir. En compagnie de l'actuel directeur de l'information, Claude Beauregard, ils dirigeront la salle de rédaction du journal.À titre de rédacteur en chef, Jean-Robert Sansfaçon remplace Bernard Descôteaux, nouveau directeur du journal. À l'emploi du Devoir depuis 1993, M. Sansfaçon occupait la fonction de rédacteur en chef adjoint et d'éditorialiste. Économiste de formation, il avait auparavant enseigné les sciences économiques au cégep de Saint-Jérôme, où il a aussi coordonné le département des sciences humaines pendant quelques années. Depuis 1983, il signait régulièrement des articles dans les pages économiques et d'opinion du Devoir. Il avait auparavant collaboré à plusieurs magazines de la presse alternative et professionnelle, écrit des essais et publié trois romans aux Éditions Quinze et chez VLB.
    • 6

      En bref - Policiers en danger?

      4 avril 2009 | La Presse canadienne | Justice
      Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) craint pour la sécurité des deux policiers au coeur de l'enquête du juge Robert Sansfaçon sur la mort par balles de Fredy Villanueva en raison de plusieurs actes de violence commis par des individus reliés aux gangs de rue du secteur du poste de quartier 39, non seulement au cours de 2006, 2007 et 2008, mais également depuis la mort du jeune homme de 18 ans, en août dernier.
      0 réaction | 0 vote
    • 7

      L'enquête préliminaire de Rousseau est reportée

      15 août 2001
      Le juge Robert Sansfaçon de la Cour du Québec a repoussé, hier, de trois semaines la date pour fixer le début de l'enquête préliminaire de Steve Rousseau, ce jeune homme inculpé de conduite dangereuse à la suite d'un accident ayant causé cinq victimes. L'automobile de Rousseau avait plongé dans une ancienne carrière inondée, à Lingwick, en Estrie, le 10 juin. Le juge Sansfaçon a pris cette décision parce que aucun juge n'était disponible pour entendre l'étape de l'enquête préliminaire. Au sujet de la possibilité que de nouvelles accusations de conduite avec des facultés affaiblies soient déposées contre son client, l'avocate Anik Viau a indiqué ne pas en avoir été informée pour le moment. Des accusations de cette nature pourraient être déposées à l'occasion de l'enquête préliminaire. Rousseau fait face à cinq chefs d'accusation de conduite dangereuse pour chacune des personnes décédées: Steve Gravel, Sébastien Poulin, Carl Benoît, Marie-France Morin et Patricia Strauss, âgés de 18 à 15 ans. Seul survivant de cette tragédie, le jeune homme a vu les parents des victimes se rallier derrière lui et demander l'arrêt des procédures.
    • 8

      Lettres: Un gâchis

      20 janvier 2004 | Jocelyne Massé - Dunham, 16 janvier 2004
      Félicitations à Jean-Robert Sansfaçon pour son éditorial du jeudi 15 janvier. Il correspond exactement à ce que je pense, de même qu'à ce que pensent les personnes à qui j'en ai parlé. Le gouvernement a lâchement laissé tomber le chef légitime pour tout accorder aux «dissidents». Victoire des contrebandiers et trafiquants de drogue.
      0 réaction | 0 vote
    • 9
    • 10

      Un jugement sévère

      30 juillet 1999
      Le titre du récent éditorial de Jean-Robert Sansfaçon, «Fouillis à Emploi-Québec», traduit bien l'état d'esprit et le parti pris manifeste qui l'habitent. Rien, en lisant son article, ne justifie un jugement aussi sévère. En effet, toutes les informations qu'il rapporte, si elles sont exactes, montrent plutôt la complexité de l'application de deux programmes, l'un fédéral, l'autre provincial, en un nouveau programme unifié, lorsque le gestionnaire du nouveau programme, le Québec, a encore les mains liées par le fédéral quant au budget et à certaines contraintes qu'il continue d'imposer. Bien sûr, cela n'excuse pas certaines erreurs administratives de la part d'agents, qui peuvent facilement être corrigées.M. Sansfaçon est bien empressé d'applaudir au nouveau cocorico de Jean Charest, qui n'a rien trouvé à proposer quant à la réforme de la santé si ce n'est que de rajouter des ressources pour mieux défoncer les budgets! Comme si les budgets étaient une ressource inépuisible.
    1 à 10 sur 22132

    Recherche avancée dans les archives


    (Contenu intégral depuis 1992)

    Cette base de données est constituée du contenu rédactionnel de la publication et ne contient pas les photos, images, graphiques, publicités, rubriques et annonces.

    À titre d'abonné du Devoir, vous pouvez télécharger 25 articles gratuits par mois parmi les articles disponibles dans les archives depuis 1992.

    Accès aux archives

    Alerte courriel

    M'inscrire
    Inscrivez-vous pour recevoir les alertes