Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    Participation, parité, représentativité: les élections municipales en cartes et graphiques

    1. Élu au suffrage ou élu sans opposition?

    Près d’un maire sur deux a été élu par acclamation lors des dernières élections municipales, une tendance qui se maintient d’élection en élection. Difficile de savoir s’il s’agit d’un désintérêt de la part des citoyens pour cette fonction ou d’un manque d’attractivité des conditions d’exercice. La rémunération minimale, prescrite par le ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire (MAMOT), ne permet pas, en effet, de se consacrer exclusivement à ce poste dans les plus petites municipalités.




    47,2%
    Élu sans opposition

    52,7%
    Élu au suffrage 


    2. Maire ou mairesse?

    Les femmes en politique municipale sont bien loin d’être dans la zone paritaire, y étant encore plus sous-représentées qu’aux paliers provincial (27,2 %) et fédéral (26 %). Fait à noter, la proportion des candidatures de femmes (17,7 %) est à peine plus élevée que leur élection confirmée (17,3 %). Il ne s'agirait donc pas d'une question d’électorat, mais de susciter davantage de candidatures féminines.


     
    Quelle est la région où l'on retrouve le plus de femmes élues?  
    1- Côte-Nord 39,9 %
    2- Montréal 36,6 %
    3- Abitibi-Témiscamingue 35,9 %
     
    Et le moins de femmes élues?  
    1- Centre-du-Québec 24,8 %
    2- Saguenay–Lac-Saint-Jean 26,3 %
    3- Chaudière-Appalaches 27 %
     
    Candidatures féminines en 2013  
    Pour le poste de maire 17,7 %
    Pour le poste de conseiller 30,7 %
    Tous les postes 28,8 %


    3. Quel âge ont vos élus?

    Les tentatives pour rajeunir les conseils municipaux n’ont pas encore tout à fait porté leurs fruits. La proportion de candidats de plus de 65 ans a plus que doublé entre 2005 et 2013, aux dépends de la tranche des 45 et 54 ans. Prenant note du problème, l’Union des municipalités du Québec a mis sur pied en 2007 une commission pour les jeunes élus afin d’encourager la relève municipale.


    52 ans
    Âge moyen des conseillers

    57,6 ans
    Âge moyen des maires


    4. Quel est le taux de participation?


    La désaffection des citoyens pour leur droit de vote est la plus critique aux élections municipales. Il s’agit pourtant des élus que les citoyens sont les plus susceptibles de rencontrer et d’influencer. Le taux de participation était tout de même en légère hausse en 2013.





    Note: Les pourcentages concernant les catégories «élu sans opposition» et «élu au suffrage» ont été corrigés le 13 octobre 2017. Lors de la publication initiale, ils avaient été inversés.












    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.