Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    L’édifice Langevin doit changer de nom, selon les Premières Nations

    17 février 2017 | Kristy Kirkup - La Presse canadienne à Ottawa | Ville de Québec
    Les gens passent devant l'édifice Langevin le jeudi 16 février 2017 à Ottawa.
    Photo: Justin Tang La Presse canadienne Les gens passent devant l'édifice Langevin le jeudi 16 février 2017 à Ottawa.

    L’Assemblée des Premières Nations (APN) demande au gouvernement fédéral de changer le nom de l’édifice Langevin, qui abrite notamment le cabinet du premier ministre Justin Trudeau.

     

    L’APN déplore que cet immeuble de bureaux, situé en face de la colline du Parlement, à Ottawa, porte le nom d’Hector-Louis Langevin, un des pères de la Confédération, qui a été par ailleurs un des architectes du système de pensionnats fédéraux pour autochtones.

     

    La Commission de vérité et réconciliation du Canada avait conclu dans son rapport, en décembre 2015, que l’« établissement et le fonctionnement des pensionnats ont été un élément central de [la politique indienne du Canada], que l’on pourrait qualifier de “génocide culturel” ».

     

    Cette initiative est appuyée par des députés fédéraux autochtones et même tout le caucus libéral autochtone. Un groupe de députés des quatre partis a aussi écrit une lettre à la ministre des Services publics, Judy Foote, pour lui demander de corriger cette « incongruité ».













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.