Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    Ville de Québec - Saint-Roch: statu quo à la place du Parvis

    Québec — Le parvis de l’église Saint-Roch, à Québec, accueille ce mardi un forum sur la place des marginaux dans les lieux publics. Or l’évènement survient alors que l’avenir de ce lieu demeure incertain.


    L’objectif du « Forum sur le parvis » est d’amener les personnes marginalisées à s’exprimer, à valoriser leur témoignage, selon Marie-Pier Poulin qui organise l’évènement pour La Ligue des droits et libertés. Commerçants, résidants et policiers sont invités à venir écouter.


    Avec l’arrivée de la belle saison, l’événement tombe pile, selon elle. « L’été, c’est beaucoup plus sévère parce qu’il y a beaucoup de touristes », dit-elle à propos des contraventions que reçoivent les marginaux.


    Depuis la destruction du Mail St-Roch, ces derniers ont pris l’habitude de se rencontrer sur la place du Parvis, en plein coeur d’une zone commerciale.


    À l’automne, on apprenait que l’hôtel voisin (le TRYP Hôtel Pur) souhaitait aménager une terrasse en bordure de la place. Les usagers avaient répliqué en demandant à la Ville de nouveaux aménagements comme des toilettes, de nouveaux bancs, une fontaine et des cendriers sur pied.


    La terrasse sera-t-elle aménagée cet été ? À l’hôtel, on refuse de commenter le dossier. Selon la conseillère du district, Chantal Gilbert, le projet serait actuellement traité par les fonctionnaires, et les élus n’en ont pas encore été saisis.


    Elle souligne par ailleurs qu’il n’y a pas d’interférence politique dans ce dossier. Rappelons que le directeur général de l’hôtel, Vincent Dufresne est devenu conseiller d’Équipe Labeaume et qu’il a toujours un lien d’emploi avec l’hôtel. « J’ai décidé de garder une complète distance », assure-t-elle. « Je n’aborde pas [le dossier du parvis] avec mon confrère. »


    Quant aux demandes des usagers, Mme Gilbert concède que cela n’a pas beaucoup avancé notamment en raison du temps demandé par le Plan particulier d’urbanisme de St-Roch.


    Elle compte toujours qu’on réaménage la place du Parvis et ses bancs. Pour le reste, les demandes pourraient être exaucées, mais ailleurs, dans la place publique qui sera aménagée à côté de la Bibliothèque Gabrielle-Roy.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.