Sylvie Parent confirmée à la mairie de Longueuil

Sylvie Parent lors de sa victoire, le soir de l'élection du 5 novembre dernier
Photo: Karl Rettino-Parazelli Le Devoir Sylvie Parent lors de sa victoire, le soir de l'élection du 5 novembre dernier

La victoire de Sylvie Parent à la mairie de Longueuil a été confirmée mercredi après-midi au palais de justice de Longueuil à la suite d’un dépouillement judiciaire.

Lors du scrutin du 5 novembre dernier, l’écart entre Sylvie Parent et son adversaire Josée Latendresse n’avait été que de 118 voix. Sur 59 554 bulletins déposés, 1266 avaient été rejetés. Le juge Luc Poirier avait autorisé la tenue d’un dépouillement judiciaire tel que demandé par Josée Latendresse, mais seulement dans une centaine de sections de vote. Cette procédure a réduit à 110 voix l’écart entre les deux candidates.

Mme Latendresse pourrait toutefois s’adresser à la Cour supérieure pour demander un dépouillement de l’ensemble des sections de vote.

Même si la victoire de Sylvie Parent est confirmée, la nouvelle mairesse sera minoritaire au conseil municipal puisqu’elle n’a réussi à faire élire que 5 candidats aux postes de conseillers contre 9 pour Josée Latendresse alors qu’un siège sera occupé par un élu de l’équipe de Sadia Groguhé.

3 commentaires
  • Gilles Bonin - Abonné 15 novembre 2017 22 h 15

    Pour avoir une certaine expérience...

    Pour avoir une certaine expérience, au-delà de 50 votes (et encore), il s'est très, très rarement avéré utile de faire un nouveau dépouillement. Alors, chers élus de Longueuil mettez-vous au travail.

  • Marie Nobert - Abonnée 16 novembre 2017 00 h 08

    La «reine» est morte, vive «l'arène»! (!)

    Vu les résultats, je me prendrais un petit café et une petite «régence(!)». Autre chose avec ça?! Misère. À peine plus de 32% des électeurs... La démocratie... J'abdique. Un recomptage en CQ de 100 boîtes sur plus de 400!???? Plus de 1200 bulletins rejetés, etc. Plein cauchemar. Mais bon, ce sera pour (?) an(s) une histoire de femmes.

    JHS Baril

    Ps. «Y a-t-il» des «z'hommes» à Longueuil? (!)

  • Bernard Terreault - Abonné 16 novembre 2017 08 h 19

    Espérons

    Pour avoir parlé à des partisans des deux bords, la collaboration entre la maire minoritaire et "l'opposition" majoritaire, dans l'intérêt public, ne sera pas facile. Parent pourrait essayer de nommer dans son exécutif des membres du parti opposé pour les amadouer.