Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous

    François Legault invite les jeunes à créer une «nouvelle Révolution tranquille»

    Au congrès de la relève de son parti, le chef a encouragé la jeunesse à agir

    25 septembre 2017 |Vicky Fragasso-Marquis - La Presse canadienne | Québec
    À Granby, M. Legault a salué les propositions «visionnaires» et «pragmatiques» des jeunes caquistes rassemblés.
    Photo: Jacques Nadeau Le Devoir À Granby, M. Legault a salué les propositions «visionnaires» et «pragmatiques» des jeunes caquistes rassemblés.

    Le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, a convié les jeunes membres de son parti à prendre part à une nouvelle Révolution tranquille au Québec.

     

    Lors d’un discours au Congrès de la relève, à Granby, dimanche, M. Legault a rappelé que, pendant la Révolution tranquille, « tout bougeait au Québec » et que tout le monde était « fier d’être Québécois ».

     

    M. Legault a déploré que le Québec « tourne en rond » depuis les 45 dernières années, marquées par les règnes de deux partis — le Parti libéral du Québec et le Parti québécois.

     

    Le chef caquiste a déclaré qu’il était « plus optimiste que jamais » sur les chances de son parti aux prochaines élections générales.

     

    Il a affirmé qu’au terme d’une tournée de la province, il avait ressenti « un vent de changement partout au Québec ».

     

    M. Legault a par ailleurs salué les propositions « visionnaires » et « pragmatiques » des jeunes caquistes, soulignant notamment la proposition d’élaborer une politique nationale d’architecture. Il s’est par ailleurs engagé à faire « tout ce qui est possible » pour que la CAQ présente plus de candidats âgés de moins de 40 ans. Le chef caquiste a cité deux exemples qui ont donné de bons résultats selon lui : le jeune député de Borduas, Simon Jolin-Barrette, et la candidate de la CAQ dans Louis-Hébert, Geneviève Guilbault.

     

    Plusieurs enjeux discutés

     

    Les jeunes de la CAQ étaient réunis en fin de semaine pour adopter des propositions, à un an des élections générales au Québec.

     

    La commission de la relève de la CAQ, formée des membres du parti de moins de 30 ans, a pris position sur plusieurs enjeux, dont l’entrepreneuriat et les politiques familiales. Les jeunes membres ont voté à l’unanimité pour donner plus de libertés aux entrepreneurs afin de favoriser l’économie collaborative, dont font partie les entreprises Uber et Airbnb.

     

    Ils se sont aussi prononcés sur la procréation assistée ; une majorité d’entre eux veut rétablir l’aide financière qui était en place avant la réforme du ministre de la Santé, Gaétan Barrette. Ils ont cependant précisé qu’il faudra ajouter « certaines balises ».

     

    Les jeunes caquistes se sont montrés plus divisés sur l’idée de bonifier l’aide financière à un des deux parents d’un enfant de 4 ans et moins qui choisirait de rester à la maison.

     

    Certains d’entre eux ont fait part de leur réserve sur l’impact d’une telle mesure sur les femmes, laissant entendre qu’elle pourrait les éloigner du marché du travail.

     

    D’autres ont plutôt fait valoir que la proposition laissait la liberté de choix, et qu’elle contribuerait à régler le problème du manque de places dans les centres de la petite enfance (CPE).













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.