Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    Lisée s’en prend à Québec solidaire

    23 mai 2017 | Marie-Michèle Sioui - Correspondante parlementaire à Québec | Québec
    Le chef du Parti québécois (PQ), Jean-François Lisée
    Photo: Jacques Nadeau Archives Le Devoir Le chef du Parti québécois (PQ), Jean-François Lisée

    Le chef du Parti québécois (PQ), Jean-François Lisée, s’en est pris mardi à Québec solidaire (QS), un parti qui a, selon lui, « refusé de mettre le bien commun au-dessus de son intérêt partisan ».

     

    « Québec solidaire a pris la décision de s’isoler, a pris la décision de l’intransigeance », a déploré le chef péquiste à son entrée d’un caucus extraordinaire qui ramène tous les élus du PQ à l’Assemblée nationale en pleine semaine de relâche.

     

    M. Lisée a évité de répondre aux questions concernant son leadership, mis à mal par la décision des membres de QS, qui ont choisi au cours de la fin de semaine de rejeter des alliances stratégiques avec le PQ.

     

    « C’est une étape. Nous devions passer cette étape. Ensuite, que sera le résultat final ? Nous le verrons le soir de l’élection », s’est-il limité à dire.

     

    Un sondage Léger réalisé pour le compte du Devoir et du Journal de Montréal révélait samedi que 87 % des électeurs solidaires étaient favorables à la conclusion d’une alliance entre le PQ et QS. « Québec solidaire, son congrès, a essentiellement tourné le dos à 9 électeurs solidaires sur 10, a réagi M. Lisée. Nous, on a fait ce qu’on devait faire, on a entamé la démarche de bonne foi, on a posé des gestes. »













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.