Banque de l’infrastructure: Québec ne rapatriera pas son financement

«Ce que l'on souhaite, [c’est] que le Québec ait une voix forte au sein de la banque», a déclaré le président du Conseil du Trésor, Pierre Moreau.<br />
 
Photo: Jacques Boissinot Archives La Presse canadienne «Ce que l'on souhaite, [c’est] que le Québec ait une voix forte au sein de la banque», a déclaré le président du Conseil du Trésor, Pierre Moreau.
 

Le gouvernement libéral estime qu’il vaut mieux s’assurer du respect des priorités du Québec au sein de la Banque de l’infrastructure du Canada plutôt que d’en rapatrier une partie du financement pour créer une Banque de l’infrastructure du Québec.

 

« Ce que l'on souhaite, [c’est] que le Québec ait une voix forte au sein de la banque, que les priorités du Québec soient prises en compte et que le capital concentré auprès de cette banque nous permette d'investir davantage en infrastructures », a déclaré mercredi le président du Conseil du Trésor, Pierre Moreau.

 

Il répondait à une question du péquiste Nicolas Marceau, qui souhaite que le Québec se prévale de son droit de retrait et exige une compensation du fédéral afin de mettre sur pied sa propre banque.