Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous

    Un projet d’usine d’épuration est bloqué sur l’île d’Orléans

    14 janvier 2017 | Isabelle Porter à Québec | Québec
    Sainte-Pétronille est la dernière municipalité de l’île d'Orléans à moderniser son système d'épuration des eaux.
    Photo: iStock Sainte-Pétronille est la dernière municipalité de l’île d'Orléans à moderniser son système d'épuration des eaux.

    Après des décennies d’attente, le village de Sainte-Pétronille, sur l’île d’Orléans, a finalement un projet pour cesser de déverser ses eaux usées dans le fleuve. Or, la démarche est bloquée par le ministère des Transports, déplore le maire.

     

    « On pensait réaliser le projet l’été prochain. Mais à la fin de l’été dernier, on avait obtenu toutes les subventions, mais le ministère des Transports nous a informés qu’on n’était plus dans les priorités », explique le maire Harold Noël.

     

    Le projet consiste en une miniusine d’épuration visant la centaine de résidences du coeur du village qui ne sont pas conformes. Évalué à environ 6 millions de dollars, il devait être financé par le Programme d’infrastructures municipales d’eau (4 millions), la Ville et les Transports (1 million chacun).

     

    La participation du ministère des Transports est essentielle, parce que la route qui traverse la ville est sous sa responsabilité et qu’il devra, après les travaux, remplacer les conduites d’eau pluviale et refaire la chaussée.

     

    « On a eu beau utiliser l’argument que c’était une priorité environnementale et qu’on avait jusqu’à 2020 pour se conformer, ça n’a pas eu d’effets », poursuit le maire.

     

    Le maire est d’autant plus choqué par la tournure des choses que la Ville est en quête d’une solution depuis plus de dix ans. « On a insisté, on a fait des pressions via notre députée provinciale [la libérale Caroline Simard],mais ça n’a pas débloqué. »

     

    Au ministère des Transports, on n’a pas répondu directement aux affirmations du maire. « On ne peut pas dire si l’usine est une priorité ou pas. Ce n’est pas notre rôle, a rétorqué la porte-parole Solène Lemay. La participation du ministère dans ce projet est en évaluation. »

     

    Sainte-Pétronille est la dernière municipalité de l’île à moderniser son système. L’autre municipalité fautive, Saint-Laurent, est en plein travaux pour se doter d’un système de traitement des eaux. Selon la directrice générale de la Ville, Michelle Moisan, le budget total dépasse les 14 millions de dollars. Les travaux doivent être terminés à l’automne.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.