Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous
    Québec

    Une demeure pour la bibliothèque du ministère de la Santé

    14 novembre 2015 | Isabelle Porter à Québec | Québec
    La nouvelle bibliothèque du ministère de la Santé sera intégrée au Centre de documentation de l’IRDPQ.
    Photo: Renaud Philippe Le Devoir La nouvelle bibliothèque du ministère de la Santé sera intégrée au Centre de documentation de l’IRDPQ.

    Le sort de la bibliothèque du ministère de la Santé est réglé. La collection de 30 000 documents sera finalement intégrée à la bibliothèque de l’Institut de réadaptation en déficience physique de Québec (IRDPQ).

     

    Dans une entente conclue le 30 octobre, le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) s’est engagé à verser 425 000 $ sur cinq ans au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de la Capitale-Nationale pour que l’IRDPQ prenne en charge la collection.

     

    Deux postes ont depuis été affichés pour l’embauche d’un(e) bibliothécaire et d’un(e) technicien(ne) en documentation.

     

    Le 28 octobre, Le Devoir avait révélé que la collection dormait dans les corridors du sous-sol de l’IRDPQ depuis la fermeture de la bibliothèque du ministère en septembre.

     

    Le MSSS avait dû fermer son centre parce que le plancher n’avait plus la capacité de supporter le poids de tous les documents. L’IRDPQ avait alors accepté d’entreposer dans son sous-sol l’immense collection en attendant qu’on lui trouve une demeure.

     

    Le ministère avait tenté une première fois de convaincre le CIUSSS de s’occuper de la bibliothèque de façon permanente à l’IRDPQ. Or selon ce qu’avait appris Le Devoir, il n’avait à l’origine offert de payer le salaire que d’un technicien en documentation, alors que le CIUSSS estimait avoir besoin au minimum d’une bibliothécaire et d’un technicien.

     

    La nouvelle bibliothèque sera intégrée au Centre de documentation de l’IRDPQ. On y offrira le même éventail de services que dans les anciens locaux : recherche documentaire, service de référence, prêt de documents, prêt entre bibliothèques, reproduction d’articles, abonnements à des publications spécialisées, etc.

     

    La bibliothèque d’Emploi-Québec ferme ses portes

     

    Au-delà des contraintes physiques dues au poids de la collection du ministère de la Santé, le gouvernement a lancé une opération de « rationalisation » de ses services documentaires. Comme le révélait Le Devoir à la mi-août, la bibliothèque du Complexe G regroupe déjà le matériel d’au moins 17 centres de documentation de ministères qui ont fermé leurs portes ces dernières années.

     

    Selon un document interne du Secrétariat du Conseil du trésor, le gouvernement espère ainsi éliminer des postes et éviter les achats en double de documents ou d’abonnements. On pense ainsi pouvoir économiser 4,5 millions de dollars.

     

    Cette semaine, c’était au tour du Centre de documentation d’Emploi-Québec de Montréal de cesser ses activités. Les trois personnes qui y travaillaient seront réaffectées ailleurs dans la fonction publique. Selon le porte-parole du ministère du Travail, David McKeown, on estime que la documentation statistique qui s’y trouve « peut souvent être disponible en ligne ». La collection sera offerte aux centres de documentation d’autres ministères, précise-t-il.

     

    Parmi les Centres de documentation qui ont déjà fermé leurs portes, on retrouve ceux de la Régie des rentes, de la Société de l’assurance automobile, du ministère du Tourisme, de l’Environnement, du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation, des Affaires municipales, de l’Éducation et de la Famille.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.