Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous
    Employés de l’État

    Québec a respecté le gel, selon Coiteux

    5 juin 2015 |Stéphanie Marin - La Presse canadienne | Québec

    Le gouvernement du Québec se félicite d’avoir respecté son objectif de « croissance zéro » du nombre d’employés de l’État, et même d’avoir fait plus : il rapporte une baisse de l’équivalent de 486 employés à temps plein pour 2015.

     

    En point de presse jeudi à ce sujet, le ministre responsable de l’Administration gouvernementale et président du Conseil du trésor, Martin Coiteux, a présenté le portrait des effectifs de l’État.

     

    « C’est une première », a-t-il dit, puisque avant, le gouvernement n’avait pas d’outils pour calculer exactement combien il avait d’employés.

     

    Après les avoir demandées, « les fonctionnaires m’ont répondu qu’il était impossible d’obtenir ces données de manière uniforme et dans des délais raisonnables, particulièrement pour les réseaux. J’étais stupéfait ! Dans un contexte où les dépenses de programmes en rémunération représentent une somme annuelle de 39,2 milliards de dollars et que celles-ci augmentent chaque année, cela m’est apparu inacceptable », a expliqué le ministre.

     

    Ce bilan a ainsi été rendu possible grâce à l’adoption en décembre de la Loi sur la gestion et le contrôle des effectifs des ministères, des organismes et des réseaux du secteur public ainsi que des sociétés d’État, a-t-il fait valoir.

     

    Cet outil a permis au gouvernement de calculer que pour l’année financière 2014-2015, il y avait « l’équivalent » de 494 528 employés à temps complet. Pour obtenir ce chiffre, le gouvernement a additionné toutes les heures travaillées et les a divisées par 35 heures, une semaine normale de travail pour un employé à temps plein. Le chiffre tient compte également du nombre d’employés à temps partiel ainsi que des heures supplémentaires effectuées.

     

    En fait, l’État québécois compte actuellement 591 823 salariés. Et pour le premier trimestre de 2015, M. Coiteux a noté une diminution de 486 personnes à temps complet. Selon ses chiffres, il y a eu une augmentation de l’équivalent de 136 employés à temps complet dans les réseaux de la santé et de l’éducation, mais une diminution de 622 ailleurs.

     

    « Le gel des effectifs a été respecté », s’est targué le ministre.

     

    Il rapporte que dans le passé, il y avait une augmentation, en moyenne, de 6250 personnes à temps complet par année. « Un sérieux coup de barre a été donné, la tendance est inversée et le gouvernement a repris le contrôle de la situation », a conclu le ministre Coiteux.

     

    « Notre outil fonctionne et cela démontre aussi notre sérieux », a-t-il ajouté.

     

    Questionné au sujet des compressions dans les commissions scolaires qui touchent dans certains cas les services aux élèves, le ministre Coiteux a indiqué que celles-ci n’ont pas toutes fait les mêmes choix et que le ministre de l’Éducation, François Blais, est en discussions avec elles pour s’assurer qu’elles font les « bons choix ». Il y a aussi des commissions scolaires qui gèrent mieux leurs ressources que d’autres, à son avis.

     

    Il a souligné que les budgets en éducation et en santé, loin d’être réduits, sont en légère augmentation.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.