Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous
    Registre des armes d’épaule

    L’ultime tentative pour obtenir les données québécoises

    31 mars 2015 | Marco Bélair-Cirino - Correspondant parlementaire à Québec | Québec

    L’Assemblée nationale du Québec fait une ultime tentative afin d’obtenir les données québécoises du registre des armes d’épaule. Les élus ont adopté à l’unanimité lundi une motion demandant au premier ministre fédéral, Stephen Harper, de renoncer à l’idée de détruire les informations liées à des propriétaires d’armes québécois.

     

    Le chef de l’opposition officielle, Stéphane Bédard, a reproché à la Cour suprême d’avoir « nié » le « consensus québécois » sur la nécessité de doter les forces policières d’un registre des armes à feu dans sa décision dévoilée vendredi dernier. Il a invité le chef du gouvernement, Philippe Couillard, à ne pas se laisser démonter par cette rebuffade infligée par le plus haut tribunal du pays et à s’efforcer de trouver une issue politique à cette affaire. « Avant de jeter 1,6 milliard d’argent à la poubelle, dont près de 400 millions d’argent des Québécois […] est-ce que le premier ministre peut faire la dernière chose qu’il reste à faire, prendre le téléphone, parler à Stephen Harper » a-t-il demandé lors de la période des questions.

     

    De son côté, M. Couillard a réitéré son engagement de mettre sur pied un registre québécois d’armes d’épaule reflétant les « besoins des forces policières » et la « capacité de payer des contribuables ». Selon lui, le Parti québécois a montré lundi qu’il est mû par le « désir » de transformer « tout sujet en chicane fédérale-provinciale puis en apologie du séparatisme ».

     

    Cela dit, M. Couillard s’est montré étonné par le ressentiment de « chasseurs » à l’égard du registre d’armes à feu fédéral. « Je pratique la chasse. Mes armes sont enregistrées. Ça ne m’a pas traumatisé de les enregistrer », a-t-il fait remarquer.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.