Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!

    L’inscription de nouveaux électeurs sème le doute dans des bureaux de scrutin montréalais

    22 mars 2014 |Philippe Orfali | Québec




     

    Consultez tous nos textes
    sur les élections

    Des directeurs de scrutin de la région de Montréal sont préoccupés par le flot « inquiétant » et « anormal » de personnes tentant depuis une semaine d’obtenir le droit de vote aux élections du 7 avril, a appris Le Devoir.

     

    Quelque 75,7 % de l’électorat de la circonscription de Sainte-Marie–Saint-Jacques, au centre-ville de Montréal, est francophone. Pourtant, depuis lundi dernier, plus de la moitié des personnes qui se présentent pour obtenir le droit de voter pour la première fois sont anglophones ou allophones. Un phénomène démographique observé dans plusieurs circonscriptions de la métropole, et qui inquiète au plus haut point les autorités électorales.

     

    C’est notamment le cas de Mathieu Vandal, le président de la Commission de révision de Sainte-Marie–Saint-Jacques, qui a claqué la porte vendredi, ne pouvant plus attester la conformité du processus d’enregistrement de nouveaux électeurs. Ces commissions sont chargées de réviser les inscriptions à la liste électorale en ajoutant, radiant ou corrigeant les noms qui figurent sur la liste d’électeurs du Québec.

     

    Dates d’arrivée au Québec invérifiables, « preuves » de résidence dont on ne peut attester la véracité : plutôt que de continuer à octroyer aveuglément le droit de vote à des électeurs, M. Vandal a préféré démissionner.

     

    « C’est comme si l’Aéroport international Trudeau était grand ouvert et qu’on distribuait les visas gratuitement à ceux qui passent, sans poser de questions », illustre M. Vandal.

     

    Il n’est pas le seul à témoigner du caractère inhabituel de la situation.

     

    « Il y a quelque chose d’anormal qui se passe, confie le directeur de scrutin d’une circonscription de Montréal. Le profil démographique des gens qui viennent s’enregistrer à nos bureaux ne correspond pas à la démographie de la circonscription. »

     

    Des résidants d’autres provinces canadiennes et de nouveaux arrivants composent l’essentiel de ces nouveaux inscrits. De nombreuses personnes pour qui on n’a puattester hors de tout doute le lieu de domicile.

     

    De nombreuses circonscriptions du coeur urbain de la métropole seraient concernées, selon le directeur de scrutin, qui a oeuvré à ce titre dans le cadre de nombreuses élections précédentes.

     

    « J’ai vu plus de nouveaux électeurs se déclarer pour cette élection qui survient 18 mois après la précédente que lors de tous les autres scrutins. Il y avait eu un écart de quatre ans entre l’élection précédente et celle d’avant, et pourtant, il n’y avait pas autant de nouveaux électeurs avec ce profil », dit le directeur de scrutin.

     

    Le Directeur général des élections du Québec se dit au fait de la situation, mais affirme ne rien pouvoir faire, car les 125 commissions chargées de reconnaître le statut des électeurs sont des corps quasi judiciaires indépendants. « Il y a effectivement un certain nombre d’étudiants qui ont demandé d’être inscrits et […] les commissions ont décidé de ne pas accepter de les inscrire parce qu’ils ne remplissaient pas les critères, a indiqué le porte-parole du Directeur général des élections du Québec, Denis Dion […] On n’a pas de statistiques, mais on sait qu’il s’agit de plusieurs [personnes]. »

     

    « Au référendum de 1995, il y a eu beaucoup d’affaires comme cela, a ajouté M. Dion. Mais on ne dit pas que c’est comparable au référendum. »

     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer
    Blogues

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel