Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Abonnez-vous!
    Connectez-vous
    Sondage

    Le PQ loin devant chez les francos

    6 mars 2014 13h56 |Guillaume Bourgault-Côté | Québec
    La première ministre Pauline Marois
    Photo: Jacques Nadeau - Archives Le Devoir La première ministre Pauline Marois
    Au point de départ de la campagne électorale 2014, le Parti québécois semble en bonne posture pour obtenir un mandat majoritaire, révèle un sondage Léger-Journal de Montréal publié ce mercredi.

    Si des élections avaient eu lieu dans les derniers jours, le PQ aurait obtenu 37 % des votes, deux points devant les libéraux de Philippe Couillard. La CAQ de François Legault aurait récolté 15 %, son plus mauvais résultat tel que mesuré par Léger depuis la naissance du parti.

    Le coude à coude théorique entre les libéraux et les péquistes est toutefois faussé par une donnée fondamentale: chez les francophones, le PQ de Pauline Marois aurait obtenu 45 %, soit 22 points devant les libéraux. On estime généralement qu'un appui de plus de 40 % chez les francophones est suffisant pour une majorité, puisque 80 circonscriptions sont très largement francophones. Chez ces électeurs, la CAQ aurait recueilli 18 %. 

    Fait intéressant: pour la première fois de l'histoire du PQ, Léger enregistre que le parti est en avance chez les 45 ans et plus. 

    Quant à Québec solidaire, il obtient 8 % des faveurs des répondants, tant en général que chez les francophones. Le Parti vert (2 %) et Option nationale (1 %) sont dans la marge. 

    À la réponse «Quel chef de parti ferait le meilleur premier ministre du Québec?», les personnes sondées ont répondu à 27% pour Pauline Marois et à 25% pour Philippe Couillard. François Legault obtient pour sa part 15% et Françoise David 7% des votes.

    Le taux de satisfaction à l'égard du gouvernement Marois est de 38 %. 

    Quelque 1500 personnes ont été sondées par Internet entre le 28 février et le 3 mars. Puisqu'il s'agit d'un sondage en ligne, le calcul de la marge d'erreur ne s'applique pas. Mais un échantillon probabiliste de la même taille aurait une marge de 2,5 %, dans 19 cas sur 20.












    Envoyer
    Fermer

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.