Couillard se fait l’allié des intégristes, accuse Houda-Pepin

Fatima Houda-Pépin
Photo: La Presse canadienne (photo) Jacques Boissinot Fatima Houda-Pépin

Québec — L’élue indépendante Fatima Houda-Pepin hausse le ton. Le chef du Parti libéral du Québec, Philippe Couillard, s’impose désormais comme l’« allié stratégique des intégristes religieux » dans le débat sur la charte de la laïcité.

 

« La meilleure arme contre l’intégrisme est la liberté », a fait valoir M. Couillard, jeudi, ce qui a fait bondir Mme Houda-Pepin. « C’est épouvantable de dire des choses pareilles pour quelqu’un qui prétend vouloir gouverner le Québec. Ça n’a vraiment pas d’allure. »

 

À ses yeux, le chef du PLQ « s’affiche ouvertement comme un allié stratégique des intégristes religieux » qui recourent à la liberté de religion consacrée dans la Charte des droits et libertés afin d’« imposer leur agenda politique » au Québec. « Ils l’ont fait dans le cas de la charia en Ontario. Ils ont essayé de le faire ici au Québec », rappelle la députée de La Pinière.

  

Attaque sur Twitter

 

Moins d’un mois après avoir été expulsée du caucus libéral, le torchon brûle entre M. Couillard et Mme Houda-Pepin. L’élue se disait vendredi victime de représailles politiques de la garde rapprochée du chef libéral.

 

En début de journée, un certain « Vérité_fhp » ou «@Vrit8 » a proposé de « raconter l’histoire d’une députée nommée Fatima » à coups de gazouillis sur le réseau social Twitter (voir l’encadré). En près de 30 tweets en 30 minutes, il dépeint l’ancienne députée libérale comme une personne « imbue » d’elle-même aux prises avec une soif insatiable de pouvoir, rapportant des événements s’étant déroulés derrière les portes closes du caucus libéral.

 

« Ce sont des histoires qui ne tiennent pas debout ! », affirme à l’autre bout du fil Mme Houda-Pepin, se disant persuadée de connaître l’identité des personnes derrière cette « campagne de dénigrement ». « Ça ne peut venir que du parti. Ce sont des racontars qui ne peuvent venir que de l’entourage de Philippe Couillard », affirme-t-elle avec assurance.

 

La députée refuse toutefois de partager leurs identités avec Le Devoir.

 

Cette nouvelle salve de ses détracteurs s’inscrit dans des « gestes de salissage » comme un portrait d’elle paru récemment dans La Presse, fait-elle remarquer. Son auteur était en mission commandée par le PLQ afin de ternir son image, ajoute-t-elle. « Ça a choqué beaucoup de libéraux. Qu’est-ce que vous voulez, nous sommes dans une période difficile pour le Parti libéral. »

 

« Je considère que l’insulte et le dénigrement, c’est les armes des faibles. M. Couillard fait la démonstration de sa faiblesse en s’adossant à ce type de salissage pour montrer qu’il est un leader. »

 

La députée indépendante a fait connaître mercredi un projet de loi de lutte contre l’intégrisme sur lequel elle travaillait depuis quelques années. « Pendant que moi je luttais contre l’intégrisme au Québec, Philippe Couillard était en train de faire un coup d’argent en Arabie saoudite, qui est la principale mamelle qui finance les intégrismes partout dans le monde, au Canada et au Québec. Donc, il peut toujours courir en essayant de me salir. »


 

Pour voir plusieurs tweets du compte @Vérite_fhp, cliquez sur l'image

41 commentaires
  • Guy Lafond - Inscrit 15 février 2014 06 h 34

    Pour apaiser les tensions?


    Et pour mieux saisir la pensée de Monsieur Couillard, devrions-nous envoyer au roi Abdallah 1er du Royaume d'Arabie Saoudite, et à l'honorable président de l'État d'Israël, Monsieur Shimon Peres, une invitation officielle à venir visiter le Québec et le Canada?

    S'asseoir autour de la table et examiner ce très beau projet de charte et d'accomodements raisonnables?

    Monsieur Harper, l'honorable premier ministre du Canada, "your thoughts"?

    Sans préjudice :-)

  • Pierre Labelle - Inscrit 15 février 2014 06 h 42

    Et c'est parti!

    La date des élections n'est pas encore connu que déjà certain couteau vole bas. S'il s'avère que cette mini-campagne de salissage émane de l'entourage de Couillard; il va s'en dire que de la part de quelqu'un qui prétend avoir les capacités de diriger le Québec, ce n'est pas un geste très courageux.... Les électeurs auront la chance de se prononcer sur qui de Mme Houda-Pépin ou de Philippe Couillard ils accordent leur confiance. Indépendamment de cette petite campagne vaseuse et de bas étages. je ne crois pas que Couillard possède ce qu'il faut pour devenir PM, il est et agit comme les paroles d'une chanson qui dit: "son voile qui volait qui volait, son voile qui volait au vent", ajouter à cela sa danse du tchador, vous avez le portrait complet du personnage; opportuniste, qui va dans le sens que souffle le vent. Non merci!

  • Louka Paradis - Inscrit 15 février 2014 06 h 50

    Courage Mme Fatima !

    Courage ! Mme Houda-Pepin : la population sait reconnaître ceux qui ont le coeur noble et qui disent la vérité. On voit la face cachée du nouveau chef et la spirale descendante du PLQ sous sa gouverne, cap vers les égouts. Quelle déchéance ! Il est illusoire de croire qu'on se valorise en salissant et dénigrant les autres, c'est plutôt le contraire qui se produit.

    Louka Paradis, Gatineau

    • Richard Maltais Desjardins - Abonné 18 février 2014 16 h 44

      comme c'est commode de pouvoir empoisonner ainsi la pointe de vos flèches partisanes en prétendant tirer le venin du «coeur noble» d'une adversaire opportunément tombée en disgrâce dans le parti ennemi. Petite politique. Amusement...

  • Josette Allard - Inscrite 15 février 2014 07 h 03

    Tweets

    Quel manque de courage . Ces gens qui tweet ente n'ont même pas le courage de signer de leur nom. Dégoûtant. Mme Houda-Pépin à au moins le courage de s'être tenu debout au risque de le payer de son expulsion du PLQ.

  • Jean Claude Pomerleau - Inscrit 15 février 2014 07 h 37

    Le lien de M Couillard avec l'Arabie... intolérable

    Le lien de M Couillard avec l'Arabie lui a valu d'être exclu du Comité de surveillance du service de renseignement canadien. Un ex agent du service a commenté sur ce lien dans le National Post: ce lien était «intolerable» . Selon ce dernier il ne devrait pas y avoir l'ombre d'un doute sur où va la loyauté de M Couillard dans ce contexte de conflit d'intérêts alors qu'il était payer par l'Arabie Saoudite.

    Si ce lien est intolérable pour le service de renseignement, pourquoi le serait il pas pour nous, alors que M Couillard postule un éventuel poste de premier ministre du Québec ?

    Quand madame Houda-Pepin parle de placer les intérêts supérieurs du Québec au dessus de la partisanerie (une rareté chez les libéraux), c'est exactement à ce lien de M Couillard avec l'Arabie qu'elle réfère.

    Le Québec a intérêts à être très attentif à chaque déclaration de Mme Houda Pepin, car elle sait mieux que quiconque ce qui se joue présentement. Elle sait que M Couillard place ses intérêts avec l'Arabie au dessus de son attachement au Québec. Elle nous lance une alerte à nous de l'entendre.