Baromètre des personnalités - Mulcair, favori des Québécois

Le chef du NPD a obtenu un impressionnant score de 60% d'opinions positives de la part des répondants.
Photo: Jacques Nadeau - Le Devoir Le chef du NPD a obtenu un impressionnant score de 60% d'opinions positives de la part des répondants.

Françoise David au provincial, Thomas Mulcair au fédéral : les deux politiciens les plus populaires du Québec sont les leaders de la gauche, révèle le baromètre des personnalités politiques Léger-Le Devoir. Et c’est le chef du NPD qui remporte la grande palme.

Avec 60 % de « bonne opinion » et seulement 10 % de « mauvaise opinion » au Québec, Thomas Mulcair établit en effet de nouveaux records pour ce palmarès bisannuel — qui doit être lu comme un concours de popularité et de notoriété. Sur la scène fédérale, il devance facilement un Justin Trudeau plus polarisant (44 % de bonne opinion, 32 % de mauvaise). « Les résultats de M. Mulcair sont simplement spectaculaires », juge Sébastien Dallaire, analyste chez Léger.


Au Québec

 

Au provincial, Françoise David obtient 45 % d’opinion positive et 18 % de négative. La chef de Québec solidaire devance un habitué du sommet de ce palmarès, François Legault (43 %), de même que Philippe Couillard (40 %), Pauline Marois (40 %) et l’ex-animatrice Marguerite Blais (38 %) — qui rappelle l’existence d’une « prime au petit écran ».

 

Première du baromètre en décembre 2012 (avec Jacques Duchesneau), Mme David avait terminé deuxième en juin 2013. Tout frais élu chef du Parti libéral du Québec, Philippe Couillard l’avait alors emporté. Depuis, il a reculé de 8 points dans la colonne des opinions positives.

 

C’est le deuxième recul en importance du sondage actuel, derrière celui de Jacques Duchesneau (-12 points). M. Duchesneau récolte désormais autant d’opinions positives que négatives (29 %), bon pour le 11e rang du palmarès. Ses démêlées avec André Boisclair et son intention avouée de ne pas se représenter aux prochaines élections pourraient expliquer cette baisse.

 

La progression positive la plus importante est enregistrée par la députée libérale Fatima Houda-Pepin, qui a gagné 18 points en six mois et grimpe au 9e rang des personnalités les plus appréciées. Mme Houda-Pepin s’est fait remarquer dans les dernières semaines en critiquant de plein front une position du Parti libéral dans le débat sur la charte de la laïcité.

 

Le dossier de la charte n’a par ailleurs pas eu d’impact significatif sur la perception qu’ont les Québécois des ministres Bernard Drainville (6e avec 35 %, en hausse de 3 points) et Jean-François Lisée (14e avec 26 %), principaux porteurs de ballon du dossier.

 

Lu à l’envers, le palmarès révèle que la première ministre Pauline Marois est le personnage le plus controversé du milieu politique provincial, avec 50 % des répondants qui ont une mauvaise opinion d’elle. Suivent Amir Khadir (42 %) et Philippe Couillard (32 %).


Au fédéral

 

Léger établit ce baromètre des personnalités politiques provinciales à chaque fin de session parlementaire depuis quelques années. Mais c’est la première fois que la firme sonde aussi la popularité de certains politiciens fédéraux. Dix-neuf noms ont été soumis aux répondants.

 

Marc Garneau (36 %), Stéphane Dion (28 %), Elizabeth May (27 %) et Maria Mourani (26 %) se distinguent des autres dans la colonne des opinions positives. Stephen Harper, Maxime Bernier, Christian Paradis et Daniel Paillé suivent. Le premier ministre remporte autrement haut la main le palmarès des « mauvaises opinions » sur la scène fédérale, avec 67 %.

 

Le sondage (non probabiliste) a été mené en ligne entre le 2 et le 5 décembre 2013 auprès de 1002 Québécois. Un échantillon probabiliste de cette taille aurait une marge de 3,1 % dans 19 cas sur 20.

32 commentaires
  • A. Ross - Abonné 7 décembre 2013 00 h 25

    Pertinent

    On est dans la vraie politique de fond, en tout cas...

    • Louis Gérard Guillotte - Abonné 7 décembre 2013 10 h 21

      Que voulez-vous dire Mme Couture?
      Pour ma part,j'ai été agréablement étonné de lire le titre de cette nouvel-
      le.Je ne sais pas,encore trop de la signification de ces olés,olés.Les as-
      tres ont-ils subitement une configuration favorables à la gauche?
      Personnellement,j'ai toujours été particulièrement sensible au discours
      politique articulé par un élan du coeur.

    • Louka Paradis - Inscrit 7 décembre 2013 16 h 23

      Il faut se demander : préféré de QUELS Québécois ?
      Pour ma part, je préfère le député Boulerice. Il n'a jamais lutté bec et ongles contre la Loi 101 pour protéger le français au Québec comme Thomas Mulcair le fit, lorsqu'il était l'avocat du groupe anglophone Alliance Quebec. «Je me souviens», et vous ?

      Louka Paradis, Gatineau

  • Nephtali Hakizimana - Inscrit 7 décembre 2013 00 h 56

    Que voulez-vous que nous fassions de ces chiffres?

    Evidemment, quand on n'a pas de décisions importantes à prendre, quand on ignore l'état actuel des revenus de l'Etat, on promet mer et monde car il n'y a aucune conséquence politique. Malheureusement, nous sommes, nous le peuple, encore et toujours portés à y croire. Thomas Mulcair et Françoise David me rappellent un peu Bob Rae quand il était Premier ministre de l'Ontario. Après son élection, l'économie ontarienne est tombée tellement bas que Bob Rae lui-même est devenu libéral.
    Alors, que voulez-vous que nous fassions de ces chiffres? Faire élire M. Mulcair et Mme David? Vous ne comparez même pas les programmes des partis, mais les personnalités. Et cela fait la Une des journaux! Qu'apprenez-vous au peuple?

    • Claude Champagne - Inscrit 7 décembre 2013 11 h 45

      Exactement Nephtali Hakizimana, là je vous suis, vous visez juste, merci de le décrire, quelle banalité! Ils ne prennent aucune décision, gèrent seulement leurs visions ou promesses et s'assurent de faire une plogue, à la une. Oui! Qu'avons-nous appris ce matin!!!

    • Daniel Bérubé - Abonné 7 décembre 2013 16 h 05

      @ Mrs. Hakizimana et Champagne,

      Tant et aussi longtemps que les lignes de parties existeront, l'important n'est-il pas de connaître les chefs "en profondeur" ? ;-)

    • Louka Paradis - Inscrit 7 décembre 2013 16 h 24

      Tout à fait d'accord avec votre lecture des faits.

      Louka Paradis, Gatineau

    • Cyril Dionne - Abonné 7 décembre 2013 17 h 17

      D'accord avec vous M. Hakizimana. Même si ce sondage a été réalisé par des personnes intelligentes, cela ne veut pas dire que la nouvelle l'est nécessairement.

      Ceci me fait penser au vieil adage américain, « Stupid is as stupid does ».

    • Michaël Ottereyes - Inscrit 9 décembre 2013 14 h 58

      Justement tout y est!
      Vous comparé personalité et programme de parti et c'est presque la meme affaire. Quand j'entend parlé de françoise David, je pense toujours à Coporte-parole de Québec solidaire. Un parti de gauche! Je crois que pour aimez une personalité, il faut aimez ce qu'elle fait, ce qu'elle défent, ces ambitions et ces valeur.. Les deux sont directement relié, mais les Québécois ne donneront jamais les rênes du Québec à un nouveau parti. Et bien, non... Vous les donnez à des vieux parti qui finit toujours par vous décevoir, et après les québecois chialent pour avoir du changement et quand ils ont la chance de changer tout ça. Ils votent libéral ou PQ... les bon vieux parti. c'est drôle ses comme une roue qui tourne ! :)

  • Roland Berger - Inscrit 7 décembre 2013 08 h 02

    Bonne nouvelles ?

    S'agit-il de bonnes nouvelles? Françoise David, socialiste d'abord, souverainiste ensuite ; Thomas Mulcair, fédéraliste d'abord, socialiste ensuite. Ouf !

    • Daniel Bérubé - Abonné 7 décembre 2013 16 h 09

      L'important n'est peut-être pas que le mot socialiste soit en première place pour les deux, mais qu'il y apparaisse ! Si leurs valeurs sociales réussisent à s'entendrent, le contexte fédéraliste et souverainiste deviendra peut-être plus facile à solutionner...

    • Cyril Dionne - Abonné 7 décembre 2013 17 h 19

      @ Daniel Bérubé

      Et vous pensez que Thomas Mulcair est socialiste ?

  • Jean-Pierre Marcoux - Abonné 7 décembre 2013 08 h 11

    « Je ne comprend pas ! » dixit le père d'Amélie Poulain

    Ainsi, 60% des québécois admirent le député fédéral Mulcair, celui qui a vilipendé le provincial PQ et son projet de Charte et offert les services de son parti pour soutenir ses opposants.

    On se croirait revenu à l'ère de Trudeau-père quand beaucoup de québécois, pour ne pas prendre de chances, votaient libéral au fédéral et péquiste au provincial.

    Je propose la tenue d'un colloque pour faire la lumière sur ce phénomène. On pourrait y inviter des sociologues, des psychologues, des psychiatres, des philosophes, des politologues, des artistes du cirque et de la haute voltige et, surtout, des humoristes.

    Car mieux vaut en rire qu'en pleurer.

    • Jeanne M. Rodrigue - Abonnée 7 décembre 2013 16 h 17

      Ce que je retiens du sondage concernant le PLQ, 21% des électeurs s'apprêtant à voter libéral, n'aiment pas, ne connaissent pas ou ne savent pas qui est Philippe Couillard!

    • Daniel Bérubé - Abonné 7 décembre 2013 16 h 36

      Vous dites: ..." 60% des québécois 'admirent' le député fédéral Mulcair..."
      alors que j'ai lu : "Avec 60 % de « bonne opinion » et seulement 10 % de « mauvaise opinion » au Québec, Thomas Mulcair établit en effet de nouveaux records pour ce palmarès bisannuel" --

      Je crois qu'entre "bonne" et "admirable" ... il peut y avoir un entre-deux...

      Et chercher un personnage politique qui réponde à 100% à ce que l'on recherche comme chef de parti...

      Je crois de plus en plus qu'il nous faut arrêter de chercher le "meilleur", et pour un moment encore, se contenter du moins pire...

  • Michel Bédard - Inscrit 7 décembre 2013 09 h 21

    Sur la bonne voie.

    Maintenant, M.Mulcair et le NPD doivent transformer le % de notoriété et de popularité de Thomas en intention de votes.

    • Louka Paradis - Inscrit 7 décembre 2013 16 h 30

      Malheureusement, la vague orange est retombée à plat et le bon Jack est mort. Mulcair a bien des croûtes à manger pour égaler sa popularité. On dirait que certaines personnes voudraient faire remonter la cote de popularité des tout-à-gauche pour pouvoir faire des paris comme aux courses. Sommes-nous à l'ère des chevaux-politiciens ? Ça laisse songeur...

      Louka Paradis, Gatineau

    • Sol Wandelmaier - Inscrite 8 décembre 2013 08 h 24

      Malheureusement, si on considère un calcul simple, si le QC vote "NPD et Mulcair" au fédéral....ce sera Harper qui rentrera encore une fois avec un gouvernement minoritaire!
      Belle stratégie...