Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Abonnez-vous!
    Connectez-vous

    Décontamination à Lac-Mégantic - Les appels d'offres sont lancés

    26 novembre 2013 |La Presse canadienne | Québec
    Les gouvernements canadien et québécois ont annoncé la semaine dernière un investissement conjoint de 190 millions pour décontaminer les sols de Lac-Mégantic.
    Photo: La Presse canadienne (photo) Graham Hughes Les gouvernements canadien et québécois ont annoncé la semaine dernière un investissement conjoint de 190 millions pour décontaminer les sols de Lac-Mégantic.
    Le ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs (MDDEFP) a lancé lundi un appel d'offres pour la décontamination des sols de Lac-Mégantic et un autre pour la gestion des travaux sur le site.

    Les quelque 558 000 tonnes métriques de sols contaminés pourront être traitées à proximité du site, où des plateformes d'entreposage ont été mises en place, ou dans tout autre site de traitement autorisé, précise le ministère dans un communiqué.

    La totalité des sols contaminés devra être retirée du lieu de l'accident pour être traitée ou entreposée au plus tard le 12 décembre 2014, stipule l'appel d'offres.

    Le MDDEFP a également lancé lundi un appel d'offres afin de retenir les services d'un maître d'oeuvre pour la gestion des travaux sur le site.

    Le contrat pour les travaux de nettoyage qui avait été conclu de gré à gré entre Québec et la firme Pomerleau pour des services similaires prend fin le 1er janvier 2014.

    Le gouvernement Marois avait opté pour une entente de ce type en raison de l'urgence des travaux à accomplir sur le site dévasté par la tragédie ferroviaire du 6 juillet dernier, qui a fait 47 victimes.

    Encore 18 mois

    La mairesse de Lac-Mégantic, Colette Roy-Laroche, a spécifié jeudi dernier qu'environ 40 % des sols imbibés de pétrole avaient été excavés et entreposés jusqu'à présent, et qu'il faudrait vraisemblablement compter un minimum de 18 mois pour parachever les travaux de décontamination.

    L'arrivée de la saison froide ne signifie pas l'interruption des travaux — les redoux qui surviennent parfois pendant l'hiver pourraient permettre aux ouvriers de continuer à pomper l'eau souillée ou encore de creuser des tranchées, a illustré le porte-parole de la mairesse, Louis Longchamps.

    Ottawa et Québec doivent se partager également la facture des travaux de décontamination, que le gouvernement Marois a évaluée à 190 millions.

    Le premier ministre Stephen Harper, qui a fait un saut dans la municipalité estrienne jeudi dernier pour confirmer l'injection de 95 millions en provenance du fédéral, s'est montré ouvert à la possibilité de bonifier le montant de l'aide financière.

    «Bien entendu, nous sommes conscients que les coûts pourraient fluctuer, et nous serons prêts à contribuer davantage», a déclaré M. Harper.

    Selon les données publiées le 22 juillet par le MDDEFP, près de 5,7 millions de litres de pétrole brut se sont échappés des 72 wagons-citernes qui ont déraillé et explosé en plein coeur du centre-ville de Lac-Mégantic en pleine nuit.

    Le service ferroviaire avait été interrompu depuis ce temps, mais il devrait reprendre au cours des prochaines semaines.

    Des travailleurs s'affairent actuellement à compléter un tronçon entre le parc industriel de la ville et le réseau ferroviaire menant à Montréal.

    Par Mélanie Marquis
    Les gouvernements canadien et québécois ont annoncé la semaine dernière un investissement conjoint de 190 millions pour décontaminer les sols de Lac-Mégantic. La mairesse de Lac-Mégantic, Colette Roy-Laroche, a spécifié jeudi dernier qu'environ 40 % des sols imbibés de pétrole avaient été excavés et entreposés jusqu'à présent.












    Envoyer
    Fermer

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.